edito

 

En 1967, Yves Saint Laurent donnait l'empreinte du temps avec sa collection Bonnie and Clyde, costumes à rayures banquier, gilets, chemises d'homme.. "Il leur a donné le pouvoir" dit Pierre Bergé. Qurante ans plus tard, ce vestiaire qui n'a jamais déserté revient par la grande porte. De Vêtements à Victoria Beckham, l'hiver n'a jamais été aussi structuré, épaulé, construit... Comme s'il fallait employer à nouveau les grands moyens, pour armer, sur les podiums, ces silhouettes devenues les témoins d'un assourdissant silence? Dans les années soixante, le scandale, c'était le pantalon. Dans les années deux mille, la jupe est devenue une sorte de manifeste. Montrer ses jambes, c'est refuser d'une certaine façon de se soumettre.. En attendant, le power dressing s'impose comme the most electible de l'automne... 

Détail d'un look Victoria Beckham, collection Cruise, sur le site lesfaçons.com