Fenty.. Un mot magique, comme un sésame. Un concept. Un mot devenu un code d'entrée. Un logo. Une marque de make up diffusée depuis une semaine dans 17 pays via Sephora.. Dans la lumière de celle qui avouait encore il y a deux ans, dans Vanity Fair: "Ca peut être un sacré poison, la gloire". Fenty Puma et aujourd'hui Fenty Beauty, quarante nuances de beiges du plus diaphane au plus ébène, pour une ligne de cosmétiques conçue comme un véritable rituel, à partir de l'essentiel Primer Soft Mat. Textures couvrantes mais aériennes, pinceaux, 20 sticks multifonctions,(retouche, anti-cernes, contouring), 10 enlumineurs, l'idée est de proposer à toutes les femmes, les bases absolues de leur teint, car selon Rihanna, le secret, et elle n'a pas tort, c'est de ne pas briller. Mat mat mat, l'obsession est là, et le résultat à la hauteur d'une ambition. Malgré le packaging un peu light, (trop blanc, on verra comment il vieillit dans les sacs), on est subjugué par cette manière de coller à son époque, ou plutôt de l'aimanter, à l'image de ces batons reliés les uns aux autres, comme des atomes dans la constellation cosmétiques.

Fenty Beauty, en exclusivité chez Sephora

Sephora