gtb_harold_feinstein_coney_island_teenagers_1949_bd.jpg
L'image du jour

HAROLD FEINSTEIN, UNE LEçON D'OPTIMISME

La Galerie Thierry Bigaignon présente, pour la première foisen Europe, une rétrospective de l'oeuvre duphotographe américain Harold Feinstein, (New York 1931-1941).C'est en 1946, à l'âge de 15 ans, qu'Harold Feinstein se lance dans la photographie. Quatre ans plus tard, Edward Steichen, alors conservateur du Museum of Modern Art (MOMA) de New York, lui achète l'une de ses photographies et fait de lui le plus jeune photographe à intégrer la collection permanente du musée. 65 ans plus tard, Il détient toujours ce « record ». Membre de la Photo League aux côtés de Sid Grossman dès l’âge de 17 ans, et figure importante de l’avant-garde new-yorkaise de la photographie de rue, il expose à la Limelight Gallery d’Helen Gee et contribue à la conception des Blue Note Records. Il est l’un des habitants originels du légendaire « Jazz Loft », à New York, où il rencontre W. Eugene Smith, collaborant avec lui activement sur la maquette du célèbre Pittsburg Project. W. Eugene Smithdira d'Harold Feinstein : « Il est l'un des rares photographes que j'ai connus ou qui m'aient influencé, à être capable de révéler sous un angle superbement nouveau, avec autant de force et d'honnêteté, ce qui pour moi relève de l'ordinaire ». Digne représentant de la "New York School of Photography", Harold Feinstein étend son oeuvre sur près de six décennies, Exposées pour la première fois en 1954, au Whitney Museum of American Art, les photographies d’Harold Feinstein font depuis longtemps partie des collections permanentes de grands musées américains, tels que le Museum of Modern Art, l'International Center of Photography, le Museum of Photographic Arts ou encore le Musée de la Ville de New York. Si les tirages sont récents, il reste qu'on sort de là, le sourire aux lèvres. Un inconnu célèbre à retrouver dans le Marais à Paris. Galerie Thierry Bigaignon - Hôtel de Retz, Bâtiment A, 9 rue Charlot 75003 Paris Tel. 01.83.56.05.82 - www.thierrybigaignon.com
mcohengdj.jpg
L'image du jour

MARK COHEN A LA GALERIE DU JOUR AGNES B

"J'ai photographié ces images exactement de la même manière qu'à Wilkes-Barre, ma ville natale. Je me laissais simplement happer par ce qui était là, sous mes yeux, dans la rue. J'ai été réellement fasciné par l'extrême nouveauté que représentati pour moi cette ville géante. Il y a quelque chose de surréaliste dans l'air là bas. Un simple carton prend un aspect différent la nuit, à Mexico, à moins que ce ne soit ce qu'on ressent dans ce lieu merveilleux en regardant le carton, ensuite le transfert sur la pellicule fonctionne pleinement". Mark Cohen, Galerie du Jour Agnès B, 44 rue Quincampoix, 75004 Paris, jusqu'au 15 avril. Et magnifique livre aux éditions Xavier Barral.
paavo-tynell-suspension-circa-1950-artcurial.jpg
L'image du jour

PAAVO TYNELL CHEZ ARTCURIAL

Paavo TYNELL Une Importante suspension, variante du mod. K1-30 - Circa 1950. La structure est en laiton, les réflecteurs également..Édition Taito Oy Commande spéciale. Estimation : 50 000 - 70 000 €. Artcurial, vente design, le 25 avril prochain
img_8286.jpg
L'image du jour

CHANEL, EMBARQUEMENT IMMEDIAT POUR LA LUNE

Des imprimés cosmonautes et des broderies constellations, des sacs planètes, et d'autres comme le Gabrielle en version silver: la rue Cambon se met en orbite. L'esprit Chanel de l'automne hiver 2017 se célèbre en version pleine lune, pour un présent futur qui réconcilie tweed et martiens.
castle_exhibition-views_03_lr1.png
L'image du jour

WENDELL CASTLE A LA CARPENTERS WORKSHOP GALLERY

Sous l'enigmatique titre, Planting Seeds’ la Carpenters Workshop Gallery, accueille un maître du design américain à Paris. Avec des pièces historiques ainsi que des créations inédites, conçues spécialement pour l’événement. Des formes organiques, mêlant des inspirations africaines à des formes en bois, inspirées de la nature, ni tout à fait meubles, ni tout à fait sculpture, et qui animent l'espace de leur présence habitée. 54 rue de la Verrerie, 75004. Paris, jusqu’au 6 mai 2017.
bernard-plossu.jpg
L'image du jour

AMERIQUES SINGULIERES à la GALERIE AGNES B

"On ne prend pas une photographie, on la "voit"; puis on la partage avec les autres. Je pratique la photographie pour être de plain-pied avec le monde et ce qui se passe", affirme Bernard Plossu. L'exposition que présente la galerie Agnès B, sur le thème "Americas" est à vivre comme un road movie, là où de la "frontera mejicana", le voyeur devient le témoin de vies infinies, celles des paysages qu'il capture en laissant à chaque fois le temps "dont le fil s'étire à l'infini comme ces longues routes américaines qui traversent le territoire en se jouant des frontières". A voir d'urgence, en même temps que les photos de Mark Cohen, dont le parcours inverse, capte en noir et blanc, des déambulations urbaines, gestes en suspensions, regards, mille et une nuances d'un peintre de la vie moderne, comme des fragments de mémoire rendus visibles. Americas. Galerie du Jour Agnès b, 44 rue Quincampoix, 75004 Paris. Tel 01 44 54 55 90. Mark Cohen, Mexico, éditions Xavier Barral, 2016. Bernard Plossu, Western colors, Editions Textuel, 2016
plantes.jpg
L'image du jour

LES JOLIS FOULARDS DE MARIN MONTAGUT

Du Luco au Jardin des Plantes, sous la plume d'un flâneur amoureux de Paris, une nature urbaine en fête, des animaux sortis d'un bestiaire imaginaire, un peu d'enfance, et beaucoup de douceur pour un parterre très soyeux signé par Marin Montagut, illustrateur créateur invité à la boutique du Grand Palais à l'occasion de Jardins...
b67311e6c0564c3a805fefb05d89eaed.jpg
L'image du jour

LAWRENCE WEINER, LES MOTS POUR LE DIRE

Une oeuvre de Lawrence Weiner, "Placed Someplace with Intent", 2014, actuellement exposée dans l'une des galeries phares de Tel Aviv, la Dvir Gallery, qui représente également Miroslav Balka, Jennifer Bornstein, Mircea Cantor, Latifa Echakhch, Douglas Gordon, Shilpa Gupta, Yudith Levin, Matan Mittwoch, Jonathan Monk, Eli Petel, Barak Ravitz, Ariel Schlesinger et dont les choix engagés et radicaux se sont toujours avérés sûrs et prometteurs. Reshit Hochma 14 Tel Aviv, 6653025
sifflu11.jpg
L'image du jour

LE SIFFLU POUR RESTER CALME

Stéphanie Marin présente le sifflu à l’occasion de Art Dubaï et Design Days Dubaï du 14 au 18 mars. Il s'agit de l’un des Objets Thérapeutiques par la Mécanique initiés par Stéphanie Marin:" un calumet de la paix intérieure pour apprendre à mieux respirer, et surtout mieux expirer". Un objet pour apprendre à souffler dont l’idée lui est venue avec l’invasion des cigarettes électroniques. Comme elle le résume,“L’être humain fume ou mâche de façon ancestrale, culturelle et sociale. L’expansion récente de nouvelles “fumées” visant à remplacer le tabac déclaré nocif, m’a conduit à m’interroger sur ces pratiques, toxiques selon certains, et ancrées dans les habitudes de beaucoup. La respiration est au centre de cette question. Si les différents fumeurs prennent de très mauvaises habitudes mécaniques, certains non-fumeurs en font tout autant, oubliant l’importance pour la santé de bien respirer. Le fait d’inspirer beaucoup, trop, de ne pas bien souffler, trop peu, de faire des cycles courts, créent des tensions, et entretiennent le stress.“ The Future of living Art Dubaï 15 – 18 mars Design Design Days Dubaï 14 – 17 mars www.smarin.net www.designdaysdubai.ae
58a71e515fc371487347281.jpg
L'image du jour

ARMEE ROUGE A NEW YORK

Iconique depuis sa création, et en plein développement depuis deux ans, Mansur Gavriel a séduit les new yorkaises avec ses clutches et ses pastels tendres.. Souliers, sacs, et maintenant campagne de pub. Une image assez drôle qui n'hésite pas à montrer de façon répétitive son sac, comme un étendard au naturelle pour ces it girls aussi sages que des collégiennes.
cara-delevingne-and-pharrell-williams_fallwinter-201718-readytowear-collection.jpg
L'image du jour

DUO SIDERAL CHEZ CHANEL

Pharell Williams et Cara Delevingne chez Chanel, oui Paris est une fête, dans le Grand Palais transformé en station spatiale. Contact contact..
pap_ah_1718_insta_fusee_h26410801080.jpg
L'image du jour

DECOLLAGE IMMEDIAT

Dans le décor du Centre de lancement N°5 posé au coeur du Grand Palais, au pied d’une immense fusée de 37 mètres de haut, 90 mannequins, chaussées de bottes scintillantes façon constellations de diamants et coiffées de bandeaux brodés de cristaux ou de perles fantaisie, prennent le chemin des étoiles. "C'est un voyage dans le ciel, au coeur des constellations, dans le sillage de l'astronaute Thomas Pesquet" explique Karl Lagerfeld, alors que le public ébahi suit le défilé interstellaire, avec une bande son remixée par Michel Gaubert, de Radio Activity à Bardot chantant "Otez moi ma combinaison spatiale..." Dans la salle, Pharrell Williams, Vanessa Paradis, lily Allen, Skepta, applaudissent les spationautes de tweed
rihanna-030517.jpg
L'image du jour

RIHANNA EN SAINT LAURENT

Adele lui a volé le titre de Female artist of the year, mais elle continue de faire de chacune de ses apparitions un évènement, là chez Dior, ici dans un blouson de cuir Saint Laurent Paris hiver 2017 signé Anthony Vacarello
singin.jpg
L'image du jour

SINGIN' THE RAIN AU CHATELET ON RESERVE!!

Pendant sa fermeture pour travaux de rénovation, le Théâtre du Châtelet s’exporte hors les murs et voit les choses en grand avec la reprise de l’un de ses plus beaux succès : la comédie musicale Singin’ in the Rain qui s’installera dans la Nef du Grand Palais à partir de novembre 2017.D’abord rendue célèbre grâce à Hollywood par Gene Kelly dans le film culte de la MGM, Singin’ in the Rain, qui raconte le bouleversement de l’industrie du cinéma et du métier de comédien avec le passage du cinéma muet au parlant, est sans aucun doute la comédie musicale la plus célèbre de tous les temps. Présentée pour la première fois sur la scène du Châtelet en mars 2015 avant de revenir en novembre pour 50 représentations, cette production 100% Châtelet avait rencontré un accueil triomphal. Une mise en scène signée Robert Carsen, le glamour de costumes dignes de l’âge d’or d’Hollywood, une partition inoubliable...Singin’ in the Rain revient pour plusieurs représentations sous la plus grande Verrière d’Europe, pour faire vivre au public la magie du Châtelet au-delà de ses murs.
brigitte-bardot-pour-le-jardin-des-modes_1950-atelier-robert-doisneau.jpg
L'image du jour

DOISNEAU LES ANNEES VOGUE

L’exposition Robert Doisneau, les années Vogue présente un aspect méconnu du travail de « reporter mondain » effectué par Doisneau pour le magazine Vogue, de 1949 aux années 60. En 1949, Michel de Brunhoff, qui dirige le magazine Vogue, passe un contrat d’exclusivité avec Robert Doisneau pour une durée de 3 ans. Le photographe aux 450 000 négatifs couvrira l’actualité mondaine, fera quelques photos de mode et réalisera des reportages pour raconter la vie en France, accompagné d’Edmonde Charles-Roux, devenue sa rédactrice attitrée. Leur complicité est grande mais la vie de « photographe mondain » ne convient pas à Robert Doisneau qui reprend sa liberté à l’échéance du contrat. Edmonde Charles-Roux devenue rédactrice en chef du titre, Robert Doisneau continuera pourtant à réaliser jusque dans les années 60 des prises de vues pour Vogue. Du 8 mars au 28 mai 2017, à l’Espace Richaud, à Versailles,
ellenvonunwerth.jpeg
L'image du jour

THINK PINK CHEZ COLETTE

Dans le cadre de l'exposition Pink, organisée jusqu'au 18 mars chez Colette, Luis Venegas, directeur artistique et éditeur de Fanzine 137, célèbre le rose sous toutes ses facettes, la plus Queer en tête. Avec ici, une image signée Ellen Von Unwerth
image013.jpg
L'image du jour

LE STREET ART PREND DU GALON

Triomphe pour Bansky au coeur de la vente Urban Anthology, organisée par Artcurial à Paris.L’art du détournement, trait d’union de cet ensemble, a été récompensé par la stèle en marbre et bois de Banksy intitulée Picasso Quote (lot 17) gravée de la citation de Pablo Picasso « Bad artists imitate, great artists steal » (« Les mauvais artistes imitent, les Grands artistes volent »). L’artiste anglais raye sur le marbre la signature du peintre catalan pour y apposer le sien, s’appropriant la citation. Elle a remporté le plus haut prix de la vacation à 393 400 €/ 417 004 $, plus du triple de son estimation (100 000– 200 000 €). Du même artiste, le lot 19, Rodeo Girl obtient le même résultat.
image.1.png
L'image du jour

BIEN DANS SA VIE, BIEN DANS SES SOULIERS

Talons brodés, chaussures à crête ou à message, les souliers de NaRae célèbrent la Corée à Paris, en version métissée et pop. "Avec NaRae, qui est mon prénom de naissance coréen, j’exprime à la fois mes origines et mon amour pour Paris, ma ville d’adoption, dans des « statement shoes » à moins de 8cm de talons". A des prix sans vertige, puisqu'ils ne dépassent pas 250 euros..La première collection printemps-été 2017 est en soi tout un programme: "follow me". www.narae.com
image002.1.jpg
L'image du jour

image du jour

Le vert, couleur maudite au cinéma semble porter bonheur à Isabelle Huppert, César de la meilleure actrice pour ELLE, ici diamantée par Chopard, pour la Cérémonie des Césars. En attendant les Oscars...