dorothy-di-frasso-1950-page-141-credit-archive-de-la-famille-terraill-copie.jpg
Instants précieux

LES FABULEUX TRESORS DE BULGARI

La femme qui voulait tuer Mussolini, le mariage d'une infante d'Espagne, la rançon du comte Cini, des étincelles de diamants.. Autant le dire, avec Vincent Meylan, l'exploration de la maison Bulgari, prend la forme d'un véritable roman de lumière, celui qu'il met en scène dans son nouvel ouvrage, quatrième volume de la saga des joailliers européens commencée en 2011 (Boucheron, Van Cleef &Arpels, Mellerio). Journaliste et historien (Point de Vue), l'auteur révèle avec passion l'histoire aux mille et une facettes du joaillier romain, dont les parures miroitent au cou des élues "Personne n'avait jamais réellement compris si les soirées données par la comtesse Di Frasso duraient tout l'été ou si ses week ends duraient uen semaine entière. Les invités entraient et sortaient de la Villa Madama comme si elle avait été un grand hôtel". L'esprit est là, qui brille autant que les somptueux colliers de rubis cabochons et diamants, les clips conçus par le joaillier, et même la chaîne d'huissier imaginée pour la comptesse Contini Bonacossi, et dont Vincent Meylan nous explique qu'elle est "démontable" : "l'un des bracelets peut se porter en diadème". Le livre est la somme de deux ans d'enquête, et nous mène brillamment des salons d'apparat aux secrets des amitiés et des amours les plus solaires. C'est Barbara Hutton allant acheter un collier chez Bulgari pour remercier Dorothy Di Frasso de l'avoir invitée pendant un mois.. C'est le bandeau de diamants que porte la princesse Marie José de Belgique à l'occasion de son mariage. C'est le collier illuminant le cou de Sophia Loren aux yeux de biche. Ce sont les bracelets et les pendants d'oreille de rubis et de diamants acquis par la princesse Soraya en 1953-1954. La planète Bulgari étincelle, et Vincent Meylan sait en capter tous les feux, en racontant des personnages, comme Clare Bothe Luce (1903-1957), la première femme ambassadrice des Etats Unis. Mais comment oublier Elisabeth Taylor, à propos de laquelle Richard Burton confiera: "J'ai appris la bière à Elisabeth, elle m'a appris Bulgari". Une constellation d'histoires et de témoignages aussi éblouissante que les bijoux dont ces pages révèlent la force, l'éclat sans pareil. A offrir absolument. Bulgari, les trésors de Rome, par Vincent Meylan (Télémaque) En photo: Dorothy Di Frasso, parée de son somptueux collier de diamants Buglari, avec Claude Terrail, à New York dans les années cinquante. Crédit Archives de la Famille Terrail.
mm-hat-on-the-go-rouge.jpg
Instants précieux

POUR NE PAS PERDRE LA TETE

Hat on the Go est un chapeau idéal pour la saison... Il se plie et se déplie, se range et se porte de mille et une façons, en toute discrétion. Rouge écrasé, gris ardoise, taupe, marine ou noir, il s'adapte au jour et à la nuit... A s'offrir ou se faire offrir chez Michel, 22 rue Cambon ainsi qu’au stand Maison Michel du Printemps Haussmann, 280 euros.
boitesouvenirsimg_1651.jpg
Instants précieux

LES BIJOUX DE DORETTE

Citrine ou saphir rose, émeraudes ou améthystes, pierres fines et pierres précieuses célèbrent en touches de lumière l'éclat de l'or travaillé tout en finesse, avec une sensibilité rare par Catherine Levy, entre Delhi et Paris. Un voyage chromatique et sensuel. On adore.
obsessionmarlen-couv_hd.jpg
Instants précieux

MARLENE UNE PASSION PASSEBON

C'est une exposition magnifique à la MEP, c'est un livre à offrir absolument (Flammarion), témoignage d'une passion pour l'artiste, la femme aux mille visages. Marlène, pour Pierre Passebon, c'est toute une histoire. "C'est la seule allemande qu'on aimait à la maison". C'est une identification certaine à celle qui dit non à Hitler, se fait naturaliser américaine en 1939, séduit les hommes comme les femmes, offre des fleurs à Alberto Giacometti dans la vie, "domine tout ce qu'elle porte": "J'aime ses yeux, ses paupières, l'architecture de son corps. Fille de militaire, elle s'habille pour aller au combat. Sa bataille quotidienne, c'est la séduction". Marlène, la "Grande" de Gabin, la "Déesse" de Sternberg qu'il découvre, alors logé dans l'appartement de Régine Desforges, à travers tous les films du réalisateur projetés au cinéma Saint André des Arts. "Avec lui, elle est devenue maîtresse de de ses atouts. Avant lui, elle essayait de ressembler aux autres femmes. Après lui, ce sont toutes les femmes qui essaient de lui ressembler". Le rendez vous a lieu dans la galerie, où des centaines de tirages s'accumulent, doublons, ou non choix représentant encore la star sous toutes ses facettes. "Quand elle sourie, elle fait plus hollywoodienne, elle est plus datée..." "Marlène, c'est un dessin ambulant", assure-t-il à propos de la star. La voici qui se déploie, le long des murs tantôt roses, rouges, gris, comme un aigle à mille têtes, blonde peroxydée en smoking par Eugene Robert Richee, "avec la lumière de Sternberg qui la sculpte littéralement",-la première photo achetée", féline, fatale avec ses ongles griffus immortalisés par Cecil Beaton. Marlène, le "poison du Box Office" entre 1936 et 1938, volcanique sous la mantille à pompons noirs qu'elle imagine pour "La Femme et le Pantin":"C'est une Lady Gaga avant la lettre". Loin d'être une simple rétrospective, cette exposition révèle une passion irréductible à découpages, "tournages", "allure", "paparazzi", "chapeaux" etc. On est littéralement happé par la musique répétitive faite de ruptures et de surprises, de moments intimes. Une vraie déclaration. La force de caractère triomphe à tout moment. Elle, Marlène, Mass, Mutti. Pierre Passebon signera son livre paru chez Flammarion à la galerie du Passage, le 7 décembre.
schiaparelli-36-courtesy-of-schiaparelli.jpg
Instants précieux

UN LIVRE & UNE EXPO: SCHIAPARELLI FOREVER

Cecil Beaton, Man Ray, Pablo Picasso, Raymond Peynet, Horst P. Horst, Raoul Dufy... Aucune maison de haute couture n'a été associée à tant d'artistes. Et c'est toute la force de ce livre signé par de nombreux auteurs, sous la direction de Dilys Blum, de célébrer avec panache les collaborations d'Elsa Schiaparelli, celle qui affirmait : "La mode doit saisir le sens de l'Histoire et prendre les devants". Magie donc à toutes les pages, des chapeaux chaussure et des tailleurs bouches ou à tiroirs de Dali, aux dessins de Warhol en passant par une aquarelle de Dufy commentée par Christian Lacroix.. C'est un véritable cabinet de curiosités, un théâtre d'apparitions où Milicent Rogers portant une veste de la collection Astrologique (hiver 1938-1939), croise Wallis Simpson et sa robe homard. Un portrait d'Elsa Schiaparelli en reine du cirque signé par Vertès en 1938, ouvre magistralement ce bal d'images. . Le livre est une invitation à lui tout seul. Une merveille haute en couleurs, pour une immersion dans ce monde joyeux et fantasque, associé à tous les rêves surréalistes autant qu'à la ligne pure souvent méconnue de celle qui la première inventa les robes à Zip et le hard chic défini par Carmel Snow. "Ce n'est pas seulement un sens aigu des couleurs et des proportions, lié à l'assurance du trait, mais c'est aussi une prise de risques calculée avec les convenances" assure Paloma Picasso. A offrir sans retenue!!! Au même moment, le Dali Museum de Saint Petersburg, en Floride présente Dalí & Schiaparelli jusqu'au 14 janvier 2018. Schiaparelli et les artistes. Rizzoli
indiamahdavixmonoprix_carre.jpg
Instants précieux

INDIA MAHDAVI CHEZ MONOPRIX

Dès jeudi, on a compris au pop up store de la rue de Sévigné que les jeux étaient faits.. On a vu des gens s'arracher les tabourets Piccolo, d'autres repartir avec des salières et des poivrières pour une armée, on a vu des coussins en velours voltiger et des assiettes remplir les caddies par des gens qui visiblement n'avaient plus où poser leur steak. Bref, une folie. Là, on frise le record. L'hystérie chez Monoprix. Dès lundi matin, certains articles n'étaient plsu disponibles. Une folie on vous dit, collectors en or qu'on adore.
es-saadi-marrakech-resort-es-saadi-palace-gardens-and-pool.jpg
Instants précieux

ES SAADI UN DEMI SIECLE DE PARADIS

Es Saadi, 5 étoiles situé dans le quartier de l'Hivernage à Marrakech, fête son demi siècle, toujours dans le giron de la famille Bauchet-Bouhlal. On s'y sent reçu. Loin d'un luxe standardisé et des formules all included qui tendent à uniformiser la ville rose, l'hôtel a gardé le charme d'un lieu un peu kaléidoscope que colorent les souvenirs de Josephine Baker autant que de Liliane Bettencourt, les fêtes avec Charles Trenet autant que le concert de Mashrou Leila, donné le 14 octobre dernier au Theatro, à l'occasion de l'inauguration du musée Yves Saint Laurent. Le Es Saadi se vit et se visite, comme une parenthèse bleu et or, dans le luxueux spa Dior, où les dessins d'Yves Saint Laurent, comme les photos de Marlène Dietrich, n'en finissent pas de donner à la beauté l'air songeur et opale de la joyeuse mélancolie. Àl’occasion l’occasion de ses 50 ans, le Es Saadi propose des offres anniversaires exceptionnelles, incluant des forfaits détente, autant qu'une immersion "totale" dans l'univers du plus iconique des bijoux fifties,. Information & réservation : info@essaadi.com I -+212 5 24 33 74 00 +212 5 24 33 74
59dcc3080fd621507640072.1.png
Instants précieux

MARC AUCLERT, LE JOAILLIER DES SONGES

D'un trésor byzantin, d'un camé romain, ou d'une intaille akkadienne, il fait un bijou.. Sa boutique de la rue de Castiglione est l'antre de tous les songes retrouvés, un Golconde parisien, où perles sassanides et pièces de monnaie grecques échangent des correspondances aussi secrètes que précieuses. Cet ancien de Chanel Joaillerie, Sotheby's, de Beers, a commencé par redonner une vie aux "menukis", ces boutons de samouraï dont il a fait des bracelets et des écoliers.. Aujourd'hui, et pour la première fois, Marc Auclert propose une édition limitée de bagues uniques : chaque pièce antique et son profil étant uniques, l'atelier découpe l'or sur mesure pour créer une bague "Profil", unique donc... Une nouvelle invitation à célébrer l'histoire au bout des doigts, dans le sillage de tout ce que cet archéologue de la mémoire célèbre avec passion, un certain idéal de beauté, qui aurait séduit déjà la première dame de France.. Maison AUCLERT, 10 rue de Castiglione, 75001 Paris. www.maisonauclert.com
59dcc3080fd621507640072.png
Instants précieux

MARC AUCLERT, LE JOAILLIER DES SONGES

Pour la première fois le joailler Marc Auclert propose une édition limitée de bagues uniques :chaque pièce antique et son profil étant uniques, l'atelier découpe l'or sur mesure pour créer une bague "Profil", unique donc... Une nouvelle invitation à célébrer l'histoire au bout des doigts, dans le sillage de tout ce que cet archélogue joaillier célèbre avec passion, un certain idéal de beauté, qui aurait séduit déjà la première dame de France.. Maison AUCLERT : 10, rue de Castiglione 75001 Paris
_dsc0449-2.jpg
Instants précieux

RENDEZ VOUS CHEZ ANNE SOPHIE DUVAL

Une galerie hors du temps, où la beauté traverse les décennies, comme dans un rêve que prolonge avec tant de subtilité Julie Blum, directrice du lieu: cette fois, la confrontation entre le mobilier moderniste, -une chaise longue de Turpin, une paire de chaises africanistes de Printz, une enfilade de l'architecte Adrienne Gorska- et les panoramiques et papiers peints début XIXé choisis par Carole Thibaut Pomerantz, expert en la matière, auteur d'un livre référence sur "les papiers peints, inspirations et tendances" (Flammarion) est tout simplement un enchantement. Nous voici quelque part entre les villes et les "jardins", et les "mois" de Joseph Dufour (1803) Loin des ruptures entre machines à habiter et ornementations hédonistes, la transmission est là qui s'impose à travers le goût, le luxe d'un point de vue. Comme si le graphisme de l'art décoratif des années vingt renouait avec l'enchantement de tous les ailleurs, promesses d'éden que célèbrent ces temples et ces jardins néo classiques. Une conversation que poursuit Mattia Bonetti avec un papier peint spécialement crée pour l'occasion. Galerie Anne Sophie Duval, 5 quai Malaquais Paris 6è.
286084_001_ext1400.jpg
Instants précieux

EDEN GRIFFES BY BULGARI

Des sacs, des lunettes, des couleurs précieuses, version rose quartz, indigo topaze indigo et dazzling silver pour les sacs en cuir Serpenti, impliquant un minutieux processus de teintureen 16 étapes, le cuir métallique brossé et moiré est rehaussé de l’iconique effet «nuvolato », un procédé qui préserve la brillance....C'est sans oublier la version Serpentineon, immortalisée d'un FOREVER ...
image003.1.jpg
Instants précieux

LA TANK A L'HONNEUR

Dessinée en 1917 par Louis Cartier elle fête son centenaire avec panache. Les éditions Flammarion lui consacrent un livre, comme le parcours en images (de Franco Cologni), de cette icône de l'art horloger dont l'élégance s'adapte à toutes les décennies, à travers les variations telle que la Tank Chinoise, la Tank Américaine, la Tank Française.... Cartier, la montre Tank. 240 pages, 300 photos, 75 euros.
gray_inst_villa_santo_sospir_2017_v01.jpg
Instants précieux

SANTO SOSPIR, FANTOMES DE PIERRE

Jusqu'au 31 octobre prochain, la Villa Santo Sospir, où aimait tant venir se réfugier Cocteau, expose les sculptures de l'artiste Kevin Francis Gray. Cet irlandais qui travaille en Italie, à Pietrasanta prend naturellement place via la galerie Pace au milieu de ce décor de Madeleine Castaing, suspendu au dessus de la mer et du temps, comme un songe de pierre et de lumière, exactement là où Cocteau tourna le Testament d'Orphée et réalisa lui même des fresques pour sa mécène. Féru d'art contemporain, le nouveau propriétaire entend de faire ce lieu un éden retrouvé tout en secrètes correspondances. www.thepacegallery.com
indiamahdavixmonoprix13cpaysage.jpg
Instants précieux

INDIA MAHDAVI POUR MONOPRIX

110 références, de la cuisine au salon, de la table au caddie.. Une manière de célébrer l'art de vivre de façon joyeuse et décomplexée, pour faire entrer la lumière de l'été en hiver, et célébrer toutes les influences, des motifs ndbelé africains aux ors de l'Orient, avec humour et élégance. Une leçon de goût, de beau dans l'utile, venue célébrer la couleur sous toutes ses facettes, de mille et une matières, céramique, velours, bois. Des collectors en somme à ne pas manquer. Rendez vous dès le 22 novembre pour trouver toutes ces merveilles chez Monop'
dior-1960-de-profil.jpg
Instants précieux

Les robes noires de Didier Ludot chez Sotheby's

Deuxième session de la vente Didier Ludot organisée chez Sotheby's le 3 octobre prochain.. Entre Chanel, Balenciaga, Poiret, Comme des Garçons, le noir devient une signature, calligraphiant une obsession maison. Ici une robe noire créée par Yves Sain Laurent alors qu'il était chez Dior, en 1960.
1282atableverre1-bd.jpg
Instants précieux

LA LAMPE PILAF DES TSE TSE

Présentée cette semaine, la Pilaf déploie ses bras en bois multiplis d’aviation, teintés et huilés."Cette pousse de lumière se plie à vos désirs, grâce à son bras articulé, et diffuse la lumière à travers son grain de riz translucide" affirme Ségolène Prévois. Simplissime, la Pilaf s’accroche fermement aux bords des bureaux et des étagères, comme une lampe d’architecte. En applique, elle se positionne aisément sur toutes les sorties électriques murales. Equipées d’une ampoule LED G9 de 4 watts, elles sont entièrement réalisées dans l' atelier parisien des Tsé Tsé.. 65 cm dépliée de la tête au pied. www.tse-tse.com
062817_bv_fw17_still001_v2_final_1080x1080.jpg
Instants précieux

LE CROCO SELON BOTTEGA VENETA

Plus qu'un sac, un objet, un talisman: ici photographié pour l'automne hiver par Todd Hido à la Lee House 2 New Canaan dans le Connecticut. Parallèlement à cette campagne, la Maison inaugure une nouvelle plateforme de contenus épisodiques : The Art of Collaboration Film. Véritable pièce à conviction pour célébrer à la fois le savoir faire maison et le point de vue narratif de ces films aux allures de petits bijoux.
aissa_dione_par_c_anthony_marco_pour_la_galerie_nelly_wandji.jpg
Instants précieux

L'AFRIQUE REVEE d'AISSA DIONE

la tête d'une société qui emploie près de cent artisans à Dakar, cette chef d'entreprise tisse sa vie comme ses étoffes.Coton organique de Tambacumba, table en dimb sculpté, tabouret en bois padouk, depuis, les matières les plus diverses constituent son royaume, alliant désormais teinture, tissage manuel, sculpture sur bois, menuiserie métallique... La voici à Paris à l'occasion de l'inauguration d'un pop up store du 8 au 24 septembre. Parmi les must de cette exposition vente, les créations signées Balla Sidibe, Pape Ahmadou Ndoye et Amsa Cisse, avec un focus sur les arts textiles du Senégal et de Guinée Bissau. Galerie Nelly Wandji. Création contemporaine d'Afrique. 93 rue du Faubourg Saint Honoré, 75008 Paris. www.nellywandji.com
1708dsmny_10ucp.jpg
Instants précieux

TOUTES EN SCENE!!

Une installation d'Undercover par Jun Takahashi au Dover Street Market de New York histoire de ne pas sombrer dans le mélo gris de la rentrée
princess-d-saphir-mariehelene-de-taillac-prix-sur-demande.jpg
Instants précieux

MARIE HELENE DE TAILLAC FOREVER

Une bague PRINCESSE pour avoir au doigt la couleur du bleu du fond des mers, une touche absolue de saphir auréolée de gouttes de lumière, signée par celle qui compose chaque bijou, comme une partition singulière, colorée et joyeuse, inspirée par l'air du temps. mariehelenedetaillac.com