img_6125.jpg
Interview Perchée

CHARLES SEVIGNY LE CENTENAIRE BIENHEUREUX

A 100 ans et deux jours, Charles Sevigny célèbre la vie avec humour. Et le prouve à l'occasion de l'interview qu'il nous a accordée à Tanger, à l'occasion de l'exposition que lui consacre jusqu'au 8 septembre The Tangier American Legation: "Charles Sevigny , An American Abroad. La célébration d'un métier, autant que d'un art de vivre et de la transmission: l'esprit de ce fameux "New look" design movement" que définit John Davison, directeur du Talim (Tangier Amerian Legation Institute for Moroccan Studies), dans la préface du catalogue publié pour l'évènement.
Interview Perchée

MARC ABELES, UN REGARD SUR LE LUXE

Anthropologue, directeur d'étude à l'Ecole des hautes études en sciences sociales, Marc Abélès publie "Un ethnologue au pays du luxe" (Odile Jacob). C'est en Chine continentale, où le nombre de milliardaires va quintupler d'ici à 2025, qu'il a entrepris de s'intéresser au sujet, comme pour mieux témoigner de la fulgurante ascension du luxe, sa globalisation, et rendre compte de la fascination qu'il exerce. Un luxe irréductible selon lui aux clichés de l'inutilité et de "l'inessentiel". Ce faisant, Marc Abelès, qui a vécu mai 68 alors qu'il préparait Normal Sup, , dénonce une certaine forme de "bien pensance académique" nationale dont l'université française est l'écrin. Tout pointant les limites d'un luxe, dont dont la banalisation, va à l'encontre des "valeurs d'exceptionnalités" qui lui sont associées.
mm-copie-2.jpg
Interview Perchée

MOUNA MEKOUAR, L'ART EN LIBERTE

Rencontrée à Marrakech où elle est la commissaire de "Gardens of Memory", une exposition signée Etel Adnan, Simone Fattal, Bob Wilson au Musée Yves Saint Laurent, Mouna Mekouar défend une vision singulière, attentive à renouveler les formats, à pousser les murs, à trouver des chemins de traverses pour mettre en lumière l'étrange, le beau, la différence.
giampiero-tagliaferri-by-photographer-matthew-brookes.jpg
Interview Perchée

GIAMPIERO TAGLIAFERRI DANS LES YEUX

Né en Italie, installé à Los Angeles, le directeur artistique d'Oliver's People sait avec panache insuffler une touche contemporaine au patrimoine. Ou comment, en vintage thérapeute, il réinvente le passé pour lui donner une nouvelle énergie, un nouveau sens... En témoigne sa collaboration avec Alexandre Vauthier pour Mikli, dont il a su retrouver l'abécédaire créatif sans nostalgie. Exit les fantômes de Grace Jones. Avec lui, tout l'esprit des années quatre vingt se trouve revivifié par un véritable point de vue urbain et cosmopolite... Rencontre
_sdi3946-copie-color-jpeg.jpeg
Interview Perchée

VINCENT SCARITO , PASSIONNEMENT

"What's in the fridge"? Sur son compte instagram, le compositeur interprète producteur de ce troisième album solo a placé son CD en évidence parmi les comestibles. Italien Bruxellois, ce épicurien romantique brouille les pistes, célébrant en mélodies bien frappées, et dans un chaud froids d'accords gipsy jazzy, sa quête d'absolu. Comment est né le titre de cet album? "En jouant avec ma guitare, je cherchais quelque chose qui puisse épouser les accords qui de dessinaient et what s in the fridge est arrivé comme une mise en bouche assez immédiate et originale . Son pêché gourmand dans la vie? "la gourmandise".Des répulsions alimentaires et autres? "Je suis vegan depuis l’ âge de 28 ans et pour répondre plus précisément à la question, il ajoute, "les faux discours". Ce qui se périme le plus dans la vie? D'un coup de tête, il choisit: " les fleurs, le café". Ce qu'on devrait éviter de surgeler? "Le coeur, siège de l'amour probablement". Photo: Mario Palmieri
img_4300.jpg
Interview Perchée

PHILIPPE ATIENZA, BOTTIER PARISIEN

Il a commencé son métier à l'âge de 16 ans chez les compagnons du devoir du tour de France. Après 20 chez John Lobb, à "tous les postes de production" , et 10 ans chez Massaro, dont il dirige l'atelier, il a crée son propre atelier, dans le quartier du Viaduc des Arts. L'artisanat et la création se donnent rendez vous au coeur d'un lieu où Philippe Atienza invente des modèles extravagants, tout en travaillant sur mesure pour des clients épris de discrétion.. "Je suis bottier pour femme et pour homme" assure celui qui actuellement travaille avec Esmod autour d'un projet de fin d'études. Et n'hésite pas à détourner un tissu d'ameublement pour un soulier dont l'apparence se modifie en fonction de la lumière. Ses clients? 60% d'hommes et 40% de femmes. Les prix? de 3000 euros à 10000 pour un modèle en peau exotique, et même 20 000 lorsqu'il s'agit d'un modèle nécessitant un important travail de broderie. Un client japonais lui a même demandé une sneaker en patchwork de peaux précieuses (80 heures de travail), et la licorne à la semelle reconnaissable entre toutes fait partie de ses talismans. "Je les ai portées, ça fonctionne". Philippe Atienza, 53 avenue Daumesnil, 75012 Paris. Tel 01 46289841
abesquent.1.jpg
Interview Perchée

ANTHONY BESQUENT, PASSEPORT POUR L'ENERGIE

"Il n'y a pas de plan marketing. Ce sont des rencontres. C'est comme cela que je vis des choses". Ainsi parle Anthony Besquent, créateur de la maison du Tui Na. Le voici passé des stades de foot à la relance des énergies. Né à Lyon, cet entrepreneur de 33 ans a longtemps travaillé dans le marketing sportif. Il l'avoue d'emblée: "au bout de sept ans, j'ai eu une sorte de fatigue, de trop plein. Ce n'était pas un burn out. Je me suis réveillé avec des douleurs, des maux de tête continus. Je n'arrivais plus à travailler à vivre correctement. J'avais vu des sportifs de haut niveau qui se faisaient masser. Le massage c'était du fun, de la récupération. J'ai vu des médecins, des ostéopathes. On me disait que c'est la fatigue, le stress. Dormez et ça va passer. Je ne supportais plus les médicaments. Je ne trouvais pas de solution. Un médecin m'a parlé de médecine douce. Dès la première séance j'ai vu que ça allait mieux. J'ai senti un relâchement, un mieux être. Ca a duré pendant un an." C'est en 2011 qu'il découvre le Tui Na. Et choisit de s'intéresser de plus prêt à cette méthode dont la force est de relancer les énergies, de pallier au dysfonctionnement digestif, en un mots de détoxifier nos organismes stressés. " Contre vents et marées, j'ai crée mon entreprise, avec Nathalie N Guyen, qui a étudié la médecine chinoise. Toutes les banques m'ont dit non. J'ai pu ouvrir le premier salon rue Nicolo, j'ai rencontré Liping Wang , je n'avais pas le personnel. Pendant six mois, elle m'a aidé sans rien gagner. Elle a fait le recrutement. En deux mois, c'était complet." En 2018 le succès est là , avec 6 instituts, quatre à Paris, un à Lyon, un à Bordeaux. "On est presque 80" assure Anthony Besquent. Le travail sur les points d'acupuncture et sur toutes les tensions musculaires s'est imposé comme un véritable rendez vous. Avec pour best seller, le massage Tui Na aux huiles chaudes (une heures, 70 euros). ". "Ce que j'ai appris de plus important, c'est que si le corps est stressé, il ne fonctionne pas bien. Plus la douleur s'installe et plus il est difficile de la chasser. Ce massage est le meilleur moyen de garder votre corps stable et en équilibre. C'est un passeport bien être" . Digestion difficile, ballonnements, jambes lourdes, la réactivation des ganglions lymphatiques passe par le Tui Na Detox. Avec, pour optimiser les effets des traitements, une nouvelle ligne de produits inaugurée par l'Huile ancestrale Minceur, chauffante et draînante. Mon plus grand bonheur c'est d' entendre des histoires comme la mienne" assure Anthony Besquent. www.lamaisondutuina.fr photo : Collin
img_4241.jpg
Interview Perchée

IMANE AYISSI DANSE AVEC LA MEMOIRE

Un père champion de boxe, une mère mannequin, devenue Miss Cameroun en 1960, Imane Ayissi a grandi dans un monde d'artistes. D'un pas de deux l'autre, il a abandonné les entrechats pour se consacrer à la mode. Lui qui a accompagné Noah pour sa tournée européenne Saga Africa, dansé avec Patrick Dupond, incarné Noe de Georges Bizet sur les planches, et joué dans le clip les Mots de Mylène Farmer, est un homme à facettes. Celui qui écrit des contes imaginaires inspirées par son Afrique natale, est aussi un couturier dont chaque collection porte les couleurs d'une mémoire en marche, sur les thèmes comme Idoutt, Mimbak, Okiri, New York Bambara.. Une mosaïque de couleurs célèbre la saison 2017 2018 inspirée par les femmes Herero, réparti entre la Namibie, le Botswana et en Angola. Ou comment les costumes victoriens empruntés au vestiaire des colons allemands deviennent la base d'une réinterprétation qu'il prolonge à sa manière avec ses patchworks. "Yves Saint Laurent a illuminé ma vie" assure l'ami de feu Katoucha Diane, de Mounia Osmane, Khadija Adams, de toutes celles qu'il sublime dans ses atours, de tye dye à carreaux en manteaux réalisés à partir de pagnes Kente, découpés dans des bandes d'étoffes anciennes tissées en Côte d'ivoire. Dans son atelier de la rue d'Enghien, il continue de prolonger une histoire, les pieds sur terre et la tête dans les étoiles..Une énergie est là, soutenue par la pétillante Emmanuelle Courrèges dont la plateforme LAGO54 révèle le meilleur de la création contemporaine africaine.
img_4071.jpg
Interview Perchée

GABRIELLA CORTESE LE NOUVEAU VOYAGE ANTIK BATIK

C'est à Bali qu'elle a découvert le batik, puis l'art de la broderie en Inde. Elle a créé Antik Batik en 1992. Le voyage s'est constellé d'invitations à l'ailleurs, dont elle a fait un art de vivre. Celui qu'elle réinvente aujourd'hui en ouvrant un nouvel espace, 19 rue des Minimes, à deux pas de la place des Vosges. Plus intime, plus secret, à l'image de tout ce qu'elle pressent, tout ce qu'elle a envie de réinventer: une invitation au coeur de ce qui pourrait être le salon "d'une Marie Antoinette de retour d'Inde". Un escale choisie pour celles qui comme elle, ont envie d'autre chose. Dans le boudoir tapissé d'Indiennes, la mémoire se fait enveloppante, assortissant les vêtements, chemises aux tissus, motifs à palmettes et arabesques des cotonnades faites pour songer à tous les rêves. Partir, revenir. "Retrouver les sources, exiger le rare". Des miroirs. Un jardin secret. "C'est un univers autant qu'une marque" assure Gabriella Cortese qui propose aux acheteuses de sélectionner leurs pièces sur IPAD tout en leur offrant un petit moment de sérénité, autour d'une tisane maison.. "Ce qui me semble démodé? La quantité, l'excès, le trop." Et d'affirmer: "Je me sens à cheval entre le monde d'hier, et celui d'aujourd'hui, où tout est fait pour être consommé dans l'urgence, puis jeté. La modernité, ce n'est pas l'oubli. Je ne ne suis pas nostalgique, mais je sais ce dont j'ai envie. De choses sincères au juste prix. De douceur. Nous ne pouvons pas lutter contre les grands groupes. Notre force, c'est de rester singuliers, différents". Antik Batik, 19 rue des Minimes, 75003 Paris
stan_mg_2754310717bl.jpg
Interview Perchée

SONIA CONSTANT ou L'INVITATION AUX PARFUMS-VOYAGES

"Partir faire des explorations pour aller chercher des fleurs au bout du monde, mettre au point des serres avec des botaniste, cultiver toutes les orchidées odorantes..." Pour Sonia Constant, chaque projet est un voyage, chaque rêve a le parfum d'une fleur, d'un pays, d'un lieu où composer ses concertos olfactifs dans l'intimité d'un songe à deux: c'est avec son mari Olivier Gagliardi, expert en matière premières olfactives, que ce nez de Givaudan, qui crée des parfums pour des marques telles que Narciso Rodriguez, Kenzo, Burberry, Viktor and Rolf, a choisi de créer sa propre griffe, "Ella K" avec une première boutique inaugurée en décembre dernier au Palais Royal. "J'ai toujours vu mon travail de nez comme une manière de parler à l'inconscient des autres. J'attise leur curiosité, je les invite aux voyages. Après, ce sont eux qui partent, sans moi". En résultent sept compositions , d'Epupa mon amur à Baiser de Florence, de Brumes de Khao Sok à Lettre de Pushkar, Pluie sur Ha Long, Mélodie d'Altai, Poème de Sagano: autant de poèmes parfumés, haïkus de senteurs inspirés par des aventurières comme Ella Maillart, Karen Blixen, Alexandra David Neel, autant que par des voyages personnels, et mêlant toutes les correspondances aux souvenirs d'un matin neuf dans la jungle, d'une échappée belle en Inde au milieu des saris, d'un "rai de lumière jasminée, d'un souffle d'héliotrope" en terre toscane. C'est le coeur léger que Sonia Constant aime partir avec son compagnon et ses enfants, avec "un jean, un tee shirt, des livres, de quoi écrire des formules". Tout est là donc au coeur de cette boutique écrin signée Patrick Norguet, comme la promesse d'autres voyages à venir: "J'aimerais associer la marque à un projet humanitaire, aller voir les enfants d'Afrique, leur faire sentir des odeurs, les faire réagir". Pour Sonia Constant, le motto est là: "Partir loin pour mieux se retrouver. Quand on travaille pour un client on répond à un brief. Le vrai luxe, lorsqu'on travaille pour soi, c'est de retrouver l'essence de la parfumerie, le temps, pour avoir des visions, et ne pas faire des tests dans tous les sens". Sa qualité principale à ses yeux? "La sincérité." C'est ce qui lui permet de "faire des parfums qui touchent l'âme". Se définissant comme "anti égo" , anti "réseaux sociaux", elle fait de sa différence un modèle à suivre. "Cela fait cinq ans qu'on travaille sur ce projet. Tout s'est accéléré il y a un an. Nous avons commencé avec un power point, des poèmes, des mots". Boutique ELLA K, jardin du Palais Royal, 65 galerie Montpensier, 75001 Paris. www.ellakparfums.com
p4_safia-et-ses-chats-masahiko-takeda-copie.jpg
Interview Perchée

SAFIA THOMASS-BENDALI, SWEET & CAT WOMAN

Après ses études, elle a commencé sa carrière professionnelle dans la presse comme rédactrice de mode, avant de devenir responsable des relations publiques dune "femme incroyable", Sonia Rykiel durant plusieurs années. En charge de la communication de différentes maisons de Luxe, elle a intégré définitivement la Maison Ladurée dont elle est aujourd'hui Directrice générale en charge des créations et de l’image et Directrice Générale des marques Thé, Beauté, Secrets Ladurée. Cette papivore amoureuse, aussi obsessionnellement éprise de bagues, de beaux objets et de douceurs que de chats, vient de publier son premier livre, "Mon Catbook" (Chêne). Un vrai guide book signé par celle qui tout en élevant trois rois canins, Vogue, Glamour, Haper's, prodigue ses conseils et ses bonnes adresses. "À chaque fois qu’un ami ou un membre de famille souhaitait un chat, je faisais toujours office d’expert en la matière. Un jour j’ai décidé que cela pourrait être utile de réunir ma longue expérience sur les chats dans un petit livre ludique, qui ne soit pas un ouvrage de vétérinaire, mais un guide pouvant répondre aux questions simples et pourtant essentielles que l’on se pose toujours avant d’avoir un matou". Vacances, trousse à pharmacie, rien n'est oublié. "J’ai toujours adoré les chats, malgré mon allergie chronique depuis toute petite j’ai eu un chat près de moi". Elle assure: Il serait impossible pour moi aujourd’hui de vivre sans un animal. J’ai une véritable interaction avec eux. J’aime tout chez eux, leur douceur, leur sagesse mais aussi leur moment de folie et leur rituel. Pour moi une maison sans chat est une maison triste, sans âme". Anecdotes, dilemmes du lit, photos à coller, tout est là pour faire de ce livre une bible bien griffée. Comme pour mieux célébrer les liens entre deux passions: "J’ai une grande admiration pour la mode mais la vraie. Il y a un lien magique et précieux entre le chat et la mode, c’est bien sûr l’élégance. Le chat a une allure naturellement magnifique, la mode elle a une élégance excessivement travaillée, mais le résultat est identique, ils sont sublimes, le tombé est parfait, les deux savent parfaitement attirer le regard". Mon Catbook, Safia Thomass Bendali, illustrations Sophie Bouxoum, photos M Takeda.
chrystelle_0589.jpg
Interview Perchée

CRYSTELLE LANNOY, FEMME DIAMANT

Il y a tout juste dix ans, naissait Gemology créée par Chrystelle Lannoy, une ligne de cosmétiques, la première, réalisée à base de pierres précieuses et semi précieuses. Avec 35 protocoles de soin, pas moins de 20 pierres précieuses et se mises précieuses utilisées, la marque est devenue une véritable griffe, présente dans 130 points de vente à travers le monde. C'est sans compter la qualité des soins prodigués dans les spas dédiés et les cabines signature du Spa Gemology à Paris aux Cures Marines de Trouville, en passant par le Zen Spa à Reims..Mais aussi le lancement, à l'occasion du dixième anniversaire de la marque, d'une ligne de parfums. "Parce qu'il y a autant de femmes que de personnalités, j'ai voulu offrir à chaque femme Gemology des essences uniques" assure Chrystelle Lannoy. Femme Ambre Bleue "urbaine, rêveuse, féminin", femme opale "Ambitieuse, classique, raffinée", femme diamant "irrésistible, solaire, épanouie"? Les identités olfactives s'associent à des traits de caractère que subliment des notes tantôt florales et musquées (Eau d'Ambre Bleue), plus entêtantes avec les notes de fond mêlées de santal et de patchouli (Eau d'Opale), ou affranchies, dans un bouquet blanc d'orchidée s, de musc blanc et de fèves Tonka pour l'Eau de Diamant. "Cela faisait longtemps que j'avais envie d'envelopper la cliente dans un nuage olfactif" assure cette brune de caractère que rien n'arrête. Ni la difficulté d'inventer chaque jour sa vie de mère de famille, ni de mettre au point des formules avec son époux et collaborateur, ou lancer des parfums dont la réalisation a exigé deux ans de travail et d'essais avec Vincent Ricard, le nez qui a travaillé sur ces eaux Gemology. Une nouvelle étape donc que prolonge cet hiver l'ouverture du spa des Alpes à l'hôtel des Grandes Rousses, situé à l'Alpe d'Huez. www.gemology-paris.com
cartonmauvepourprintmdenv.jpg
Interview Perchée

Antoine Kruk : “Avec un talon, le corps entier se rythme”

change de registre en exposant pour la première fois à Paris ses toiles sur le thème « BUY BUY BABY ». Ou comment la femme contemporaine, portraitisée en « guerrière », part à la chasse au shopping. . « Les talons se tordent, les vêtements s’effacent comme des rayon X décomposant le mouvement dans la neutralité de l’espace urbain ; Les sacs shopping, symbole d’acquisition, (le gibier ) se multiplient à l’infini , l’entourent, parfois l’étouffent dans cette fuite en avant. Elle s’en débat comme un oiseau apprend à voler" .Embarquement immédiat. @antoine_kruk www.antoine-kruk.com Exposition Buy Buy Baby par Antoine Kruk, Bel’Rp, Atelier 23 rue Basfroi, 75011 Paris, le 8 novembre 2017, de 10h30 à 20h.
stefan-my-big-bang.jpg
Interview Perchée

STEFAN SCHAAPS, MR MYBIG BANG

Six mois après l'inauguration d'un centre dans le quinzième arrondissement, Stefan Schaaps a ouvert son "MyBig Bang", rue des Jeuneurs, en plein Silicon Sentier. Une invitation à se muscler, à optimiser ses postures, avec un programme intense et efficace: 20 minutes coachées en version EMS (electrostimulation musculaires), pour atteindre en efficacité à chaque séance l'équivalent de 4 heures de sport.. Redessiner son corps? pourquoi pas, et surtout lorsqu'un professionnel est là pour corriger vos postures, bien maîtriser les contractions et l'intensité, qu'il s'agisse des dorsaux, des fessiers, des pectoraux. Réponses à toutes nos questions...
galignani_11-copie.jpg
Interview Perchée

LA RENTREE LITTERAIRE SELON DANIELLE CILLIEN SABATIER

"Souvent j’identifie un thème transverse en filigrane lors d’une rentrée et là je trouve qu’il y a une forte tonalité thématique liée à l’origine et à l’identité" assure Danielle Cillien Sabatier, qui dirige la librairie Galignani, avec force et passion. "Une très bonne production éditoriale, variée, avec des titres témoins d’époques (Nos richesses, Kaouther Adimi, Cette chose étrange en moi, Orhan Pamuk ), de moments particuliers ( Le Déjeuner des barricades, Pauline Dreyfus), de classes sociales ( Les Bourgeois, Alice Ferney) ou présentant des personnages très forts (Bakhita, Véronique Olmi, La disparition de Joseph Mengele, Olivier Guez, Gabriële, Anne et Claire Berest) et des romans plus introspectifs liés au sentiment (La chambre des époux, Eric Reinhardt, La fille à la voiture rouge, Philippe Vilain, Summer, Monica Sabolo. Rencontre avec cette "blonde solaire" évoquée dans son livre même par Pauline Dreyfus, à la tête d'une institution adorée aux quatre coins du monde. Sans doute parce qu'on y pratique avec intelligence, cet art du service, du conseil, que viennent chercher les clients en quête de sens, de mots et de voyages en images et en mots à partager.
img_7482.jpg
Interview Perchée

JEAN PASCAL HESSE, CARDIN FOREVER

Expositions, évènements, lancements, livres…De Salon de Provence, où il est né, à Paris, où il vit et travaille, il affiche la même passion. Titulaire d’une maîtrise d’histoire contemporaine et d’une licence d’administration publique, il ne destinait pas à la mode. Celle ci l’a choisie à travers le regard d’un autodidacte devenu l’un des cinq français les plus connus au monde et dont 2017 marque les 70 ans de création. Jean Pascal Hesse est le directeur du service de presse du groupe Pierre Cardin depuis 1995. Il est également en charge de la communication du restaurant Maxim’s, du Palais Bulles et du Festival d’Art Lyrique et de Théâtre de Lacoste (Luberon). En cette rentrée, son monumental opus paru chez Assouline, magnifie une nouvelle fois le travail de ce créateur aux lignes visionnaires. "Il est encore et toujours en perpétuel mouvement et arrive encore à nous étonner par son énergie farouche. Il continue à déménager et à voyager. A 96 ans bientôt… Il est omniprésent dans la maison" confie t-il à Stiletto.fr. Interview..
saint-james-paris-jeanlucrocha_14.jpg
Interview Perchée

JEAN LUC ROCHA, L'ESPRIT GOURMAND DU SAINT JAMES PARIS

Il y a tout juste dix ans, il devenait MOF, meilleur ouvrier de France. « Dans mon métier, si tu négliges le premier millimètre, à la fin tu te retrouves avec 10 cm d’écart, me disait toujours mon père. C’est pareil aujourd’hui pour moi avec une carotte. Si elle est mal épluchée quand on la jette dans la casserole, cela ne donnera rien", assure ce perfectionniste épicurien. Transfuge de Cordellan Bages où il est resté pendant 14 ans, (7 ans aux côtés de Thierry Marx, puis 7 ans seul, en conservant les deux étoiles), il officie depuis 2017 comme chef au Saint James Paris, ce château hôtel rénové dans un esprit crazy chic par Bambi Sloan. Le plaisir est là, défendu par une équipe et un service attentionné. Homard juste saisi et bouillon de carcasses aux aromates, foie gras chaud en croûte de sésame et de pavot, derrière ses lunettes pop, Jean Luc Rocha renouvelle les classiques avec une pointe d'audace. Originaire de la région de Sintra au Portugal, il s'est imposé sur la scène gastronomique , attentif à célébrer, avec des produits authentiques, volailles de Bresse, foie gras de Poitiers, l'essence du goût juste, avec gourmandise. Au Saint James, sa cuisine colorée et savoureuse, célèbre des alliances inédites entre le croquant et le moelleux, le chaud et le froid, l'acide et le sucré, pour mieux composer une carte "gourmande, accessible, et raffinée" avec des plats classiques, et d'autres plus audacieux. Entretien al dente en version 7 sur 7, son chiffre talisman.
20160827_1140161-copie-23.jpg
Interview Perchée

SERGE CARREIRA: "TOUT INSTANT D'ENCHANTEMENT EST EN SOI UN LUXE""

Serge Carreira a commencé sa carrière aux Galeries Lafayette. Il rejoint, ensuite, le groupe Prada où il occupe plusieurs fonctions de Retail Merchandising. Il assure à Sciences Po un cours d'introduction à la mode et au luxe depuis 2005. Il est actuellement Chief Operating Officer à Londres chez la créatrice Mary Katrantzou. Sa vision du luxe met la connaissance, l'expérience et la sensibilité au coeur d'un métier.
clarisseriouchoubracfrederiquerenaut.jpg
Interview Perchée

CLARISSE RIOU CHOUBRAC, BEAUTE ET COM, LES AFFINITES ELECTIVES

By Terry, Serge Lutens, Kiko, Massato, mais aussi le Byblos Saint Tropez, Le palace Merano Espace Henri Chenot ou le Per quaum Huvafen Fushi Maldives.. Des marques de beauté, d’art de vivre, des spas….Il y a son rire, il y a son regard, il y a cette passion nourrie d'expérience, de complicité avec tous ceux et toutes celles qu'elle défend en donnant au professionnalisme une dimension supplémentaire: celle du du coeur, de l'enthousiasme irréductible aux heures ouvrables. Clarisse Riou qui fête les 10 ans de son agence, décrypte les nouveaux codes de la communication, face à l’assaut du digital. (Photo: Frédérique Renaut)
cconsignyrlugassy5.jpg
Interview Perchée

CHARLES CONSIGNY:"EVITER DE VOIR MON PAYS SOMBRER DANS L'EXTREME DROITE "

"C’est parti d’une conversation à Bot-Conan, en Bretagne, entre deux aristocrates qui sont convenus de m’inciter à l’écriture d’un essai. Je n’ai pu que les suivre mais finalement j’ai écrit la suite des deux premiers livres, en publiant mon journal, que j’ai politisé en tenant compte des circonstances électorales" Ainsi parle Charles Consigny, écrivain, chroniqueur de presse et de télévision, élève avocat à l'Ecole de Formation professionnelle des barreaux de la cour d'appel de Paris. Ouf on va y arriver. Place à l'auteur du brillant "Je m'evade, je m'explique" . (Robert Laffont) photo@RLUGASSY