Christophe Guillarmé s’installe à Cannes le temps du festival et présente dans la Villa d’Estelle ses créations inédites destinées à habiller les plus belles femmes pour le tapis rouge. Entretien avec un homme pour qui la banalité pourrait bien être le comble de la vulgarité.

Votre démarche artistique en quelques mots?
Je mélange la couture parisienne et le glamour de la Riviera et y ajoute quelques notes rock.

Un dressing glamour se doit de comporter?
Des pièces fabuleuses que l’on se réjouit de porter.

Le « tue-glamour »?
La vulgarité qui va souvent de pair avec l‘exhibitionnisme.

Vous mettez le pied à l’étrier pour?
Soutenir le Sidaction.

La plus belle montée des marches?
Toute est une question de timing…

Les pires faux pas sur tapis rouge?
Un manque d’audace, une robe banale, la peur de faire un faux pas…

Qu’est-ce-qui vous élève?
Je suis sur un nuage chaque fois que je pense au fait que je m’accomplis dans un rêve d’enfant devenu réalité.

Qu’est-ce-qui vous met à plat?
Les retards de livraison.

Une femme que vous aimeriez habiller?
Sans hésiter Halle Berry, pour son sens de la sophistication et sa beauté naturelle.

Existe-il encore une tradition cannoise?
Plus qu’une tradition, il y a une magie cannoise. Enfant j’étais déjà fasciné par ses femmes en robe du soir qui s’évaporent sur la croisette après la projection d’un film, bien souvent les escarpins à la main.

Propos recueillis par D.H.

christopheguillarme.fr

Dressing Christophe Guillarmé, Villa d’Estelle, appartement 21, 14 rue des Belges, 06400 Cannes. 0033 6 03 96 04 55.