Pieds au vent
Robes couleur d'aube et de jasmin pour celles dont les peaux d'albâtre préfèrent l'ombre au soleil. Caresses de soie, et colonnes mouvantes sous des capelines au naturel, manchettes d'or et nus pieds, elles avancent, languides et altières, au pays infini d'un été sans fin, à l'abri de tout ce qui pourrait les ternir, les asphyxier.Entre bruits de vague, et voix cailloutée de Janis Joplin, le rêve se poursuit, sur une terrasse surplombant la Méditerranée, à l'heure où le soleil joue à cache cache avec le sable.Rayons jaunes entre les blancs d'écume. Les pantalons à taille coulissée,les grands gilets sans manche, assurent, entre lignes fluides et superpositions, la grâce d'un moment simplement parfait.
A Stiletto, on adore, même si l'on se dit, que devant tant de visions surgies d'un Orient sans date, Delacroix aurait aquarellé des sandales, fussent elle d'or ou de corde.

L.B.







Maisonrabihkayrouz.com/