A la veille de la 55ème Biennale, du 1er juin au 24 novembre 2013, un détour dans la Sérénissime aux premiers beaux jours, pour ses endroits secrets et ses éternels incontournables.

L’inauguration
Inaugurée la semaine dernière, la Maison Louis Vuitton associe luxe, artisanat et culture. Installé dans l’ancien palais du Cinema Teatro San Marco, elle expose, jusqu’au 19 mai 2013, une série de photos relatant l’histoire de ce site. Les véritables stars du lieu restent cependant les souliers, dévoilés dès la vitrine, et confectionnés à quelques kilomètres, dans la manufacture de Fiesso d’Artico.
Maison Louis Vuitton Venezia, San Marco 1345.
www.louisvuitton.fr

L’installation
Celle de Rudolf Stingel, qui investit la totalité des espaces du Palazzo Grassi, tapissant sur les murs, les sols et les plafonds un tapis afghan, comme à l’infini. Un dialogue entre la chaleur de l’Orient, et les photographies repeintes d’oeuvres médiévales, symbole parfait de Venise et de sa dualité.
“Rudolf Stingel, Le Monde vous appartient”, jusqu’au 31 décembre 2013 au Palazzo Grassi, Campo San Samuele
www.palazzograssi.it

L’exposition
Organisé par Mario Codognato, “Fragile?” dévoile 28 oeuvres signées d’artistes internationaux, autour du verre, d’Ai Weiwei à Mona Hatoum ou Gilbert & George, en passant par Joseph Beuys et son installation de bois supportée par quatre fragiles pieds de verre, dans un équilibre précaire.
“Fragile?”, jusqu’au 28 juillet 2013, Le Stanze del Vetro, Fondazione Giorgio Cini, Isola di San Giorgio Maggiore.
www.lestanzedelvetro.it

L’artisan
Gianni Dittura, un coordonnier qui fabrique lui-même les traditionnels friulane, les chaussons vénitiens, en velours, de toutes les couleurs ou de toutes les tailles, assemblés sur des semelles de caoutchouc. Compter seulement 29 euros pour une paire.
Calle Fiubera, derrière San Marco.

Le rêve serti
Parmi les lieux incontournables de Venise, entre le Pont des Soupirs et la basilique Saint Marc, un arrêt s’impose à la boutique d’Attilio Codognato, ses joyaux hantés et ses vanités somptueuses, selon une tradition du bijou d’art initiée en 1866, en même temps que la république de Venise se rattachait au royaume d’Italie.
San Marco 1295, 30124 Venezia.

La trattoria
A deux pas de la place Saint Marc, dans une rue étroite. Le repas est apporté en salle dans son plat de cuisson, avant d’être servi dans l’assiette. Pour la pêche du jour, le foie de veau à la vénitienne, le soufflé au Grand Marnier.
Do Forni, Calle dei Specchieri, 468
www.doforni.it

L’addition
Celle du Caffe Florian, place Saint-Marc: un espresso ristretto, auquel il faut obligatoirement ajouter le "supplemento musica"… 12,50 euros…
Piazza San Marco 56.

K. P.