A quelques minutes à pied de la place Djema El Fnaa, le Royal Mansour est plus qu'un hôtel, c'est un lieu où travaillèrent pendant trois ans chaque jour 1500 artisans, pour bâtir une médina de virtuoses dont les ryads sont chacun des écrins. Boiseries, plâtres en dentelle, plafonds tressés d'or, incrustations de nacre célèbrent l'excellence de l'art décoratif marocain dans un raffinement sans égal. Au génie des zelliges et des portes ciselées, comme aux panneaux de cuir et aux lourdes portes d'étain et de bois, font écho une qualité du service hors pair, des présences invisibles qui font de chaque instant un rêve de saveurs et de goûts dans tous les sens. Inauguré il y a plusieurs années déjà, le voici qui revêt de nouveaux habits souverains, de ceux qui forts d'une nouvelle direction, parent le trésor d'un autre charme: celui du partage, de la beauté entrevue dans chaque geste, à la conquête de tout ce qui n'a pas de prix, l'expérience.. Voici la nouvelle piscine en plein air, assortie de sept pavillons pour venir passer une journée à paresser entre oliviers et palmiers, dans un jardin d'éden. Et puis la présence de Yannick Alléno, auréolant les trois tables du palais de son talent unique. "Le terroir marocain est riche de couleurs, de saveurs, de sensibilité, de vérité..." Qu'il s'agisse des mains gantées de blanc qui disposent votre corbeille de fruits d'or et votre jus detox sur la table de la terrasse surplombant la ville rose, chaque journée au Royal Mansour s'offre à la magie de la lumière. Comment résister aux Sh'Hiwates de la Table Marocaine, à la vitrine gourmande constellée de gâteaux et aux excursions de rêve en exclusivité (du Musée Yves Saint Laurent à la maison de Serge Lutens...) C'est sans compter le spa et sa palette de voyages à fleur de peau, une cathédrale du bien être célébrée comme le meilleur du monde selon Conde Nast en 2017, un hâve de sérénité de 2500m2 sur lequel nous reviendrons, pour tout vous raconter.
Rue Abbou Abbas el Sebti, Marrakech. Royalmansour.com

Royal Mansour