CHANEL, UNE CHANSON QUI NOUS RESSEMBLE

Un décor de forêt, oui avec Karl Lagerfeld chez Chanel, le Grand Palais n'en finit pas de se métamorphoser.. Alors que sur le sol jonché de feuilles roussies, les silhouettes passent, couleur d'été indien et d'écorces, dans un savant dégradé d'ors et de roux, de sautoirs et de motifs rebrodés  de lignes enveloppantes, venus recréer

Un décor de forêt, oui avec Karl Lagerfeld chez Chanel, le Grand Palais n'en finit pas de se métamorphoser.. Alors que sur le sol jonché de feuilles roussies, les silhouettes passent, couleur d'été indien et d'écorces, dans un savant dégradé d'ors et de roux, de sautoirs et de motifs rebrodés  de lignes enveloppantes, venus recréer autour de la silhouette de Chanel un halo de lumière, et le sentiment que la mode et le style vivent ici leur idylle éternelle.  "Le tweed, classique, duveteux, effiloché ou tissé, alterne avec le drap de laine, la toile de coton, la maille moelleuse et le velours côtelé ou milleraies. Des cuissardes, bottes et des derbies en cuir doré oxydé, des mitaines de cuir rose, des poignets de fausse fourrure incrustée de plumes, de grandes écharpes colorées réchauffent cette silhouette moderne et confortable" précise le communiqué. « Chanel, c’est la vie même, des vêtements qui ont une possibilité de vie ». Bravissimo.