L'artiste Prune Nourry expose à Paris ses "Terracata Daughters": 116 sculptures, grandeur nature, d'adolescentes chinoises, en hommage aux petites filles éliminées avant leur naissance à cause de leur sexe. Retour sur la genèse d'une œuvre exceptionnelle.

Ce sont cent seize sculptures à taille humaine, cent seize statues de terre cuite, représentant des enfants chinoises, fièrement dressées dans leur uniforme, un foulard noué autour du cou, les bras croisés dans le dos ou les poings serrés. Certaines ont le visage grave, d’autres un léger sourire, les cheveux strictement noués ou tout juste retenus par une barrette. Parfaitement alignée, cette armée extraordinaire est l’œuvre de Prune Nourry et fait immédiatement référence aux 8000 soldats de terre cuite conçus en 210 av. J-C et conservés aujourd’hui à Xi’an. Il y a près de deux ans, la jeune artiste, habituellement en résidence à l’Invisible Dog Art Center de Brooklyn, partait en voyage de recherches à Xi’an. Elle s’y interroge sur la question de la "gender preference" –la préférence des parents chinois pour la naissance d’un garçon-, rencontre sociologues et universitaires, infiltre la culture locale et l’artisanat. Les fameux soldats de terracotta deviennent naturellement l’inspiration principale d’une armée nouvelle, dressée vers des promesses inédites. Une première statuette est réalisée, suivie de sept autres, ayant toutes pour modèle une orpheline chinoise.
Dès lors, une œuvre monumentale, composée de 108 sculptures se met peu à peu en place, grâce à la technique d’artisans copistes inspirée de celle d’il y a 2200 ans. La commissure d’une lèvre, la longueur d’un sourcil, la forme d’un nez… Si les moules sont interchangeables dans leur ensemble, chaque visage féminin est personnalisé. Signée par l’artiste et l’artisan, chaque sculpture devient unique, à la manière des soldats de l’époque Qin. Disposée à la manière du site archéologique original, présentée d’abord à Shanghai, l’impressionnante armée est montrée ce printemps à Paris, au Centquatre, avant de voyager jusqu’à la fin de l’année, en Suisse, à New York et au Mexique. Prénommées Zhang Pan, Yang Huiyun ou Cheng Lizhou, âgées de 10 à 13 ans, les petites filles qui ont servi de modèles se voient ainsi prêtes à conquérir le monde : chaque collectionneur qui a acquis l’une des huit pièces uniques originales, s’est engagé à soutenir trois ans d’éducation de la petite fille représentée. En 2015, l’armée reviendra dans son pays de naissance pour être ensevelie dans un site archéologique, jusqu’en 2030. K. P.

"Prune Nourry Solo Show", jusqu’au 10 mai 2014 à la galerie Magda Danysz, 75011 Paris.
"Terracotta Daghters", jusqu’au 1er juin 2014, au 104, 75019 Paris.