ALBERTO GIACOMETTI RETROUVé

A Paris, l'exposition inaugurale Alberto Giacometti et Jean Genet préfigure la programmation de l'Institut Giacometti. Un lieu hors du temps, condensant la mémoire et l'intime, l'identité d'un artiste, entre atelier reconstitué avec intelligence, et présences sculptées, pour "ravir les morts", telles que les voyait Jean Genet. "Toute sa personne a la couleur grise de son atelier"  assurait l'auteur qui découvre le groupe des femmes de Venise sur lequel l'artiste travaille pour la Biennale  en 1956.  L'atelier de Giacometti, qui n'excèdait pas 23 m2, fut aussi son lieu de vie, de 1926 à 1966.  Le miracle est là. Au 5 Victor Schoelcher, chaque visiteur a le sentiment de devenir à son tour le témoin d'une oeuvre en train d'être modelée, traversée par les frissons immobiles du temps. Pas de sanctuaire, ni de surenchère. L'émotion est là, tout entière contenue dans ce jeu de correspondances entre l'architecture, les sculptures, les carnets, les esquisses, avec en prime les bas reliefs et les mosaïques de l'atelier de Paul Follot, auquel Giacometti rendait souvent visite.  Les murs ont été littéralement déposés pour permettre la reconstitution de l'atelier que Sabine Weiss avait notamment immortalisé. Ici tout se tait, et tout parle, surgi de cette "immémoriale nuit" racontée par Genet.  "Les doigts jouent le long de la statue. Et c'est tout l'atelier qui vibre et qui vit". Le miracle est là, à l'image de ces statues de bronze, ces êtres que réincarne un regard nous livrant ses secret: "Quand elle est dans la chambre et tout nue devant moi, je vois une déèsse."  Musée "à taille humaine" permettant "une proximité avec les oeuvres", cet Institut Giacometti est exemplaire. Sans doute, parce que de la selection des oeuvres (Serena Bucalo, Mussely), à la sécnographie (Pascal Grasso),tout est ici juste,  là où tout fait écho à l'écriture de Genet et à ses éblouissements: " Ou sont donc ces figures de Giacometti dont je parlais, sinon dans la mort... Lire la suite .../...

Voir tous les éditos

L'image du jour

LOUIS VUITTON PAR VIRGIL ABLOH

Premiere collection masculine du créateur du label Off White chez Louis Vuitton, qui s'autocite dans une procession immaculée, où le futurisme de film d'animation cloné par l'esthétique "normcore" affiche toutes les références les plus consensuellement cool. Dans l'inventaire alphabétique qui sert de dossier de presse, celui qui s'autodéfinit comme le "Directeur Artistique d'une nouvelle et différente ère", aligne les poncifs de la culture Instagram, avec pour références Kanye West, Martin Margiela, l'after party, "l'accessomorphism" assez intelligemment orchestrés pour faire des sneakers et des sacs blancs de futurs best sellers. Lire la suite .../...

Voir tous les posts

L'expérience beauté

UN ETE EN COULEUR AVEC DIOR

Focus sur la collection Cool Wave de l'été 2018 par Christian Dior, avec le tutorial pro de Sonia Sfax pour Stiletto. De pinceaux flouteurs en palettes éclatantes, un dégradé al dente de couleurs, et la promesse d'un été brûlant et euphorisant. Lire la suite .../...

Voir tous les posts

Saveurs & Ailleurs

LA MAMOUNIA, LE CEDRE ET LA DATTE

C'est un lieu surgi d'un conte: à 95 ans, il célèbre avec la même grâce l'hospitalité marocaine dans un cadre où l'ombre dispute à la lumière les joyaux de l'art décoratif marocain, entre zéliges et céramiques. Pierre Hermé, élu meilleur pâtissier du monde en 2016, vient d'y ouvrir une boutique, comme pour parfaire la quintessence d'un art de vivre et de savourer le meilleur. Lire la suite .../...

Voir tous les posts

Mode

ART ET MODE POP POP POP

"Nous voulons voir ce qu’il y a de plus contemporain. C’est parce que nous voulons voir le futur, même pour un court instant. C’est le moment où, même si nous ne comprenons pas totalement ce que nous avons aperçu, nous en sommes malgré tout affectés. C’est ce que nous avons appelé art" assure Takashi Murakami. "Nous sommes habités par l’intention fondamentale de faire des œuvres d’art qui sont formées par l’observation de la société – dans une variété de formats – et qui par leur seule existence produisent un impact culturel nouveau" affirme en écho Virgil Abloh. Qui viendrait contredire ces paroles aussi consensuelles que le sont ces couleurs numériques, ces rondeurs calibrées? Quoi de plus fashionable que cette rencontre au sommet entre deux personnalités devenues à elles toutes seules des griffes? Ainsi dans "OUR OUTER SPACE” (2018), Mr. DOB, "l’un des nombreux personnages inventés par Murakami émerge du logo à quatre pointes fléchées de Virgil Abloh". Tout est si simple qu'il faudrait vraiment être idiot pour ne rien comprendre. Voici l'art pour les nuls, à l'échelle d'un discours mondialisé, ultra accessible, relayé par des millions de followers à l'image du spot Beyoncé Jay Z (You don't need to Live with Dark Spots) tourné au Louvre. A l'ère de la culture smoothie, ainsi en va t-il de l'art, digeste, light, vegan, multimédiatique, post pop, connecté, présent sur tous les terrains, de l'art à la mode, des cimaises aux podiums, avec l'une des nombreuses performances de Virgil Abloh, architecte, ingénieur, directeur de création, designer, qui signera sa première collection homme pour Louis Vuitton, prévue quelques jours après le vernissage chez Gagosian.

Takashi Murakami et Virgil Abloh, “TIMES NATURE”, 2018. Acrylique sur toile montée sur panneau, 150 × 150 cm. © Virgil Abloh et © Takashi Murakami Lire la suite .../...

Voir tous les posts

Interview Perchée

MARC ABELES, UN REGARD SUR LE LUXE

Anthropologue, directeur d'étude à l'Ecole des hautes études en sciences sociales, Marc Abélès publie "Un ethnologue au pays du luxe" (Odile Jacob). C'est en Chine continentale, où le nombre de milliardaires va quintupler d'ici à 2025, qu'il a entrepris de s'intéresser au sujet, comme pour mieux témoigner de la fulgurante ascension du luxe, sa globalisation, et rendre compte de la fascination qu'il exerce. Un luxe irréductible selon lui aux clichés de l'inutilité et de "l'inessentiel". Ce faisant, Marc Abelès, qui a vécu mai 68 alors qu'il préparait Normal Sup, , dénonce une certaine forme de "bien pensance académique" nationale dont l'université française est l'écrin. Tout pointant les limites d'un luxe, dont dont la banalisation, va à l'encontre des "valeurs d'exceptionnalités" qui lui sont associées. Lire la suite .../...

Voir tous les posts

Instants précieux

HEDY LAMARR LE DOCUMENTAIRE CHOC

Connue sous les traits d'une icône hollywoodienne, elle a lutté en inventant sa "propre réalité" comme le dit si bien Diane Kruger dans ce documentaire exceptionnel signé Alexandra Lean, où l'on découvre qu'elle a inventé un procédé permettant de torpiller la flotte nazie, un système de codage de transmission qui n'est autre que l'ancêtre du GPS. Un extraordinaire travail de recherche sublimant la personnalité de cette divine aux six maris, dont la personnalité romanesque est savamment mise en lumière par Alexandra Dean. A voir absolument. Lire la suite .../...

Voir tous les posts

Dîners, cocktails & signatures

RENE LACOSTE FOREVER

Mon nouveau livre, paru aux éditions de la Marinière, célèbre la personnalité complexe de ce champion inventeur . Centrer la balle, trouver dans le jeu de fond de court l'admirable maîtrise qui fait de lui un champion. Ne jamais lâcher sa proie. Frapper fort, en "gifle". C'est à Forest Hills, lors de la finale du Championnat d'Amérique, en 1927, que René Lacoste démontre qu'il est le meilleur joueur du monde. Viendront d'autres succès, Wimbledon en 1928, Roland Garros en 1929. Avant le renoncement aux courts, pour cause de bronchite chronique. Et le début d'une autre histoire, de nombreux matches contre lui même: pour gagner, se réinventer, surprendre, se hâter lentement, chercher, encore et toujours. René Lacoste est un visionnaire: c'est en s'entraînant contre les murs de la maison familiale, qu'il a construit, en solitaire, sa propre légende. Adresse, réflexion, patience. C'est en observant le jeu de ses adversaires qu'il a compris combien il pourrait affiner le sien. Faire le bon call à la fin de la main, déceler des tells, varier son jeu: ces techniques de poker, René Lacoste les a adaptées au tennis, en hissant celui ci au rang d'un sport aussi physique que mental, en se surpassant, point par point, tout au long de sa vie. Lire la suite .../...

Voir tous les posts