LA LIGNE GIVENCHY A CALAIS

C'est un jeune homme de 90 ans.  Sa vie est associée à celle d'Audrey Hebpurn, de Cristobal Balenciaga, deux personnalités qu’il continue de célébrer en 2017 à travers des expositions, de la Haye à Morges en Suisse, et aujourd'hui à  à la Cité de la Dentelle et de la mode de Calais . “Avec les tissus, nous faisons ce que nous pouvons. Balenciaga, lui fait ce qu’il veut”, disait Christian Dior. Hubert de Givenchy a connu les deux couturiers. Il a failli travailler pour le premier qui lui demandait d’être dessinateur.  Et gardé une admiration absolue pour le second, "l'architecte".  Il doit à ce dernier  le sens de l’épure : “Hubert, une robe doit suivre le corps de la femme et pas le contraire”. Les années ont passé, la croix de bois de Cristobal à la tête de son lit, une vie dans des robes, et des amies pour les porter, celles qui aujourd’hui, de Judith Pisar à Olympia Weiller acceptent de prêter leurs atours, alors que cette année, les expositions se multiplient à une cadence inédite : “To Audrey with love” organisée au Gemeentemeuseum de la Haye  -où plus de 100 000 visiteurs se sont rendus. Après “Sur les traces d’Audrey Hepburn” à Morges en Suisse, le voici à l'honneur dans cette ville du Nord où une ombre a revoilé la ville: 32000 personnes travaillaient dans la dentelle en 1900, elles ne sont plus que 1000. Le charme est là: 80 tenues issues de garde robes privées ainsi que des archives de la maison qu’il a créée en 1952, avant de la quitter en 1995. Hubert donc, aussi discret que son goût est sans faille. A l'image du fourreau d’Audrey Hepburn dans Breakfast at Tiffany’s, de la blouse Bettina (1952) comme de la robe de deuil de Wallis Simpson, ou des atours crées pour  Jackie Kennedy en visite à Versailles. (1961). Des traits de fusain pour des femmes qui ont appris très jeunes, à se tenir droites, immensément Givenchy. A son image.

Hubert de Givenchy. Cité Dentelle Mode, jusqu'au 31 décembre 2017. Photo: FRED COLLIER, VILLE DE CALAIS  <... Lire la suite .../...

Voir tous les éditos

L'image du jour

DIOR HOMME EN VERSION TAILOR SOFT

Construction et deconstruction, esprit d'atelier et de streetwear en fusion, camel et bordeaux, vestes à manches de bomber, bâtis dans un esprit "atelier" pour un jeu de rôle précis et recomposé par Kriss Van Asche qui célèbre ses dix ans chez Dior. Photo Steff Mitchell pour DIOR Lire la suite .../...

Voir tous les posts

L'expérience beauté

SHISEIDO A LA POINTE

La nouvelle Shiseido Eye Collection reprend la technique de la calligraphie pour tracer d'une main de maître les yeux de biche les plus précis, en version geisha rock. Lancement chez Colette avec Nicolas Ouchenir, le 4 juillet prochain. Lire la suite .../...

Voir tous les posts

Saveurs & Ailleurs

ROYAL PALM, L'EDEN MAURICIEN EN MODE FARNIENTE

Eau de coco au bord de l’eau.. La lumière est intense, envahissante, la mer a des reflets presque métalliques, tant le soleil semble avoir fondu dans le ciel, fait corps avec lui. Alors cette eau de coco, c’est tout simplement la sensation d’aspirer la sève du monde, un bonheur pur, sous le soleil exactement. A la plage les clients peuvent commander des snacks, ainsi que des cocktails...La surprise du jour, ce sont des brochettes d'ananas et de pastèque fraiche le matin, et un sorbet en milieu d'après midi. Chaque suite à sa propre paillotte allouée, et ce pour toute la durée du séjour... Moty, le responsable de la plage, veille à parfaire les placements, premiers rangs, deuxième rang, à l'est plus au calme...On vous le dit, c'est comme un théâtre...de sable blanc où la scène est turquoise, à l'infini. Fleuron du groupe Beachcomber, le Royal Palm est l'écrin rêvé des moments parfaits. Royalpalm.com Lire la suite .../...

Voir tous les posts

Mode

Voir tous les posts

Interview Perchée

CLARISSE RIOU CHOUBRAC, BEAUTE ET COM, LES AFFINITES ELECTIVES

By Terry, Serge Lutens, Kiko, Massato, mais aussi le Byblos Saint Tropez, Le palace Merano Espace Henri Chenot ou le Per quaum Huvafen Fushi Maldives.. Des marques de beauté, d’art de vivre, des spas….Il y a son rire, il y a son regard, il y a cette passion nourrie d'expérience, de complicité avec tous ceux et toutes celles qu'elle défend en donnant au professionnalisme une dimension supplémentaire: celle du du coeur, de l'enthousiasme irréductible aux heures ouvrables. Clarisse Riou qui fête les 10 ans de son agence, décrypte les nouveaux codes de la communication, face à l’assaut du digital.
(Photo: Frédérique Renaut) Lire la suite .../...

Voir tous les posts

Instants précieux

PHILIPPE APELOIG COSMOS DE PORCELAINE

DANS LA FOURNAISE, IL FAIT BON ALLER RÊVER DU CÔTÉ DES ETOILES. AVEC PHILIPPE APPELOIG, GRAPHISTE EMERITE, CHAQUE LETTRE EST LE DÉBUT D'UNE HISTOIRE, LA PROMESSE D'UN MOUVEMENT. VOICI QUE D'UN ALPHABET DE SIGNES, IL FAIT UNE INVITATION A L'ART DE VIVRE. RONDE DE NUIT, CALIGRAMMES DE POINTS DE SUSPENSION, TRAITS D'OR CARESSANT L'ONDE MARINE. AVEC GALAXIE ET CONSTELLATION, LA PAGE BLANCHE DEVIENT ASSIETTE, PLAT, POUR INVENTER UN DINER COMME ON ESQUISSE UN POEME. UN RÊVE DE PORCELAINE DE SÈVRES À DECOUVRIR À LA MANUFACTURE DE SÈVRES, (PALAIS ROYAL), ET AU PAD, EN OCTOBRE PROCHAIN À LONDRES. BRAVISSIMO Lire la suite .../...

Voir tous les posts

Dîners, cocktails & signatures

SIGNATURE DE LAURENCE BENAIM CHEZ GALIGNANI

Plus d'une centaine de personnes se sont retrouvées chez Galignani, célèbre librairie parisienne, pour fêter le lancement du livre "Jean Michel Frank, le chercheur de silence", de Laurence Benaïm, (Grasset). Ici, en photo, Danielle Cillien Sabatier (Galignani) et Charles Dantzig, éditeur, Grasset. De Frédéric Mitterrand à Nathalie Rykiel en passant par Véronique Nichanian, un moment parisien pour célébrer le décorateur issu de la grande bourgeoisie du seizième arrondissement, né pendant l'affaire Dreyfus, suicidé à New York en 1941, et dont l'influence se perpétue de manière ultra contemporaine, dans une quête d'épure et de vérité de la matière. Lire la suite .../...

Voir tous les posts