Christian Dior, l'esprit Trianon Montaigne

 

C'est avec bonheur que j'ai consacré dans mon livre sur Versailles et la mode, (Flammarion) un chapitre à Christain Dior. Celui dont le style New Look n'aurait pu exister sans la référence absolue à ce dix huitième siècle qu'il aimait tant. "Cette maison là, je voudrais qu'elle fût ma vraie maison. Celle où, si Dieu me prête longue vie-, je pourrai me retirer." (1) affirmait Christian Dior à propos de la Colle Noire. C'est à Callian, près de Grasse, que le couturier va cultiver, à l'image de Marie Antoinette au Trianon, son jardin enchanté. Un éden brodé de roses,  condensant à lui seul une passion pour la nature telle qu'il l'a exprimée dès 1947 dans ses robes, mais également dans ses parfums,  et dans son goût pour une atmosphère "décorée" , mais non "décorative" très Louis XVI (2). Chez Christian Dior, Versailles frémit dans un salon de verdure, l'éclectisme y côtoie le sens de la ligne: ainsi la toile bergère Boussac choisie par Christian Bérard pour la première boutique, fait écho aux  portes vitrées  à carreaux biseautés, l'esprit tailleur flirte avec le sens du caprice et de la séduction dont Miss Dior, le premier parfum maison est l'essence: "Un parfum est une porte ouverte sur un univers retrouvé". (3) Flacons de boudoir conçus comme des invitations galantes, rubans, corolles, rosaces, cannages, bouquets imprimés de Brossin de Méré et broderies Rebé  stylisent cette passion pour le dix huitième siècle revisité par la Belle Epoque, et par cette envie de faire éclore des femmes-fleurs chères au couturier. Posée sur une hanche, une rose Dior évoque les rosiers de Marie Antoinette en son hameau. Au lendemain de la seconde guerre mondiale, la force de Christian Dior est de ressusciter un idéal ponctué de références:  salons gris Trianon, fauteuils à médaillon néo Louis X, noeuds "poignards" dits "Fontanges". Reste bien sûr le  cygne, l'emblème de Venus présent dans la salle de bain de la Reine, mais également à la Colle Noire- : celui que René Gru... Lire la suite .../...

Voir tous les éditos

L'image du jour

LA CRISTAL ROOM DE BACCARAT NEW LOOK

Marie Laure de Noailles fut son hôte. La joie est là, intacte, à l'image d'un lieu qu'il connaît si bien et dont il pare la mémoire de couleurs al dente. Quinze ans après l'intervention de Philippe Starck, Jacques Grange a repensé la décoration de l'hôtel particulier en y infusant lumière et éclat. Dans la salle du restaurant, un mur paré de 576 tuiles de cristal, démultiplie la présence de fauteuils tapissés de velours pistache, vert empire, rose fuchsia et rouge rubis. Sur les tables, les différents services de verres, Harcourt, Mille Nuits, Vega et Mosaique, célèbrent l'art de vivre chère à la maison. Lire la suite .../...

Voir tous les posts

L'expérience beauté

FOLIES SUCREES A PARIS

En décembre, l'appel du sucre ne faiblit pas, celle du bien être non plus. Mieux, jamais on a vu autant de gâteaux, de douceurs présentées dans des lieux dignes de joailleries à douceurs, véritables écrins de la remise en forme mentale, alors que prolifèrent ici et là des salons dédiés au bien être. Comment ne pas succomber? Après la grande Epicerie qui a ouvert sa deuxième adresse rive droite, après le Café Pouchkine à la Madeleine, voici que Pierre Hermé et l'Occitane inaugurent le 86 champs Elysées... Pierre Hermé et L’Occitane en Provence créent l’évènement avec l’ouverture du 86Champs, un lieu "multisensoriel" au croisement des savoir-faire de ces deux grandes Maisons". L'art du parfumeur et celui du pâtissier s'y incarnent sur deux niveaux, avec 1000m2 au total, incluant la salle, les terrasses et au sous-sol les cuisines, où s'élaborent des créations exclusives de Pierre Hermé, (desserts à boire, desserts cuisinés, travail inédit du café), une "offre venant et une offre sans gluten", un bar à pâtisseries avec animations gustatives et olfactives.. Sans oublier, y perdrait on son latin, "la préparation par l’Occitane de crèmes personnalisées, la distillation d’eaux florales ainsi qu’un rituel de massage des mains".. Effluves, saveurs, textures... Les voici mises en scène par Laura Gonzales, dans un décor de chêne, marbre, travertin, céramique, laiton, verre soufflé et de couleurs volontairement douces. Entre.baumes gourmands et macarons inédits reprenant les mariages olfactifs de parfums créés par Pierre Hermé pour l'Occitane, sucre et cosmétique s'adonnent aux rendez vous de tous les sens.

Le 86Champs est ouvert du lundi au jeudi de 7h30 à 23h30, le vendredi de 7h30 à 00h30, le samedi de 8h30 à 00h30 et le dimanche de 8h30 à 23h Lire la suite .../...

Voir tous les posts

Saveurs & Ailleurs

LE ROYAL MANSOUR UN EDEN A MARAKECH

A quelques minutes à pied de la place Djema El Fnaa, le Royal Mansour est plus qu'un hôtel, c'est un lieu où travaillèrent pendant trois ans chaque jour 1500 artisans, pour bâtir une médina de virtuoses dont les ryads sont chacun des écrins. Boiseries, plâtres en dentelle, plafonds tressés d'or, incrustations de nacre célèbrent l'excellence de l'art décoratif marocain dans un raffinement sans égal. Au génie des zelliges et des portes ciselées, comme aux panneaux de cuir et aux lourdes portes d'étain et de bois, font écho une qualité du service hors pair, des présences invisibles qui font de chaque instant un rêve de saveurs et de goûts dans tous les sens. Inauguré il y a plusieurs années déjà, le voici qui revêt de nouveaux habits souverains, de ceux qui forts d'une nouvelle direction, parent le trésor d'un autre charme: celui du partage, de la beauté entrevue dans chaque geste, à la conquête de tout ce qui n'a pas de prix, l'expérience.. Voici la nouvelle piscine en plein air, assortie de sept pavillons pour venir passer une journée à paresser entre oliviers et palmiers, dans un jardin d'éden. Et puis la présence de Yannick Alléno, auréolant les trois tables du palais de son talent unique. "Le terroir marocain est riche de couleurs, de saveurs, de sensibilité, de vérité..." Qu'il s'agisse des mains gantées de blanc qui disposent votre corbeille de fruits d'or et votre jus detox sur la table de la terrasse surplombant la ville rose, chaque journée au Royal Mansour s'offre à la magie de la lumière. Comment résister aux Sh'Hiwates de la Table Marocaine, à la vitrine gourmande constellée de gâteaux et aux excursions de rêve en exclusivité (du Musée Yves Saint Laurent à la maison de Serge Lutens...) C'est sans compter le spa et sa palette de voyages à fleur de peau, une cathédrale du bien être célébrée comme le meilleur du monde selon Conde Nast en 2017, un hâve de sérénité de 2500m2 sur lequel nous reviendrons, pour tout vous raconter.
Rue Abbou Abbas el Seb... Lire la suite .../...

Voir tous les posts

Voir tous les posts

Interview Perchée

CRYSTELLE LANNOY, FEMME DIAMANT

Il y a tout juste dix ans, naissait Gemology créée par Chrystelle Lannoy, une ligne de cosmétiques, la première, réalisée à base de pierres précieuses et semi précieuses. Avec 35 protocoles de soin, pas moins de 20 pierres précieuses et se mises précieuses utilisées, la marque est devenue une véritable griffe, présente dans 130 points de vente à travers le monde. C'est sans compter la qualité des soins prodigués dans les spas dédiés et les cabines signature du Spa Gemology à Paris aux Cures Marines de Trouville, en passant par le Zen Spa à Reims..Mais aussi le lancement, à l'occasion du dixième anniversaire de la marque, d'une ligne de parfums. "Parce qu'il y a autant de femmes que de personnalités, j'ai voulu offrir à chaque femme Gemology des essences uniques" assure Chrystelle Lannoy. Femme Ambre Bleue "urbaine, rêveuse, féminin", femme opale "Ambitieuse, classique, raffinée", femme diamant "irrésistible, solaire, épanouie"? Les identités olfactives s'associent à des traits de caractère que subliment des notes tantôt florales et musquées (Eau d'Ambre Bleue), plus entêtantes avec les notes de fond mêlées de santal et de patchouli (Eau d'Opale), ou affranchies, dans un bouquet blanc d'orchidée s, de musc blanc et de fèves Tonka pour l'Eau de Diamant. "Cela faisait longtemps que j'avais envie d'envelopper la cliente dans un nuage olfactif" assure cette brune de caractère que rien n'arrête. Ni la difficulté d'inventer chaque jour sa vie de mère de famille, ni de mettre au point des formules avec son époux et collaborateur, ou lancer des parfums dont la réalisation a exigé deux ans de travail et d'essais avec Vincent Ricard, le nez qui a travaillé sur ces eaux Gemology. Une nouvelle étape donc que prolonge cet hiver l'ouverture du spa des Alpes à l'hôtel des Grandes Rousses, situé à l'Alpe d'Huez. Gemology-paris.com Lire la suite .../...

Voir tous les posts

Instants précieux

LES FABULEUX TRESORS DE BULGARI

La femme qui voulait tuer Mussolini, le mariage d'une infante d'Espagne, la rançon du comte Cini, des étincelles de diamants.. Autant le dire, avec Vincent Meylan, l'exploration de la maison Bulgari, prend la forme d'un véritable roman de lumière, celui qu'il met en scène dans son nouvel ouvrage, quatrième volume de la saga des joailliers européens commencée en 2011 (Boucheron, Van Cleef &Arpels, Mellerio). Journaliste et historien (Point de Vue), l'auteur révèle avec passion l'histoire aux mille et une facettes du joaillier romain, dont les parures miroitent au cou des élues "Personne n'avait jamais réellement compris si les soirées données par la comtesse Di Frasso duraient tout l'été ou si ses week ends duraient uen semaine entière. Les invités entraient et sortaient de la Villa Madama comme si elle avait été un grand hôtel". L'esprit est là, qui brille autant que les somptueux colliers de rubis cabochons et diamants, les clips conçus par le joaillier, et même la chaîne d'huissier imaginée pour la comptesse Contini Bonacossi, et dont Vincent Meylan nous explique qu'elle est "démontable" : "l'un des bracelets peut se porter en diadème". Le livre est la somme de deux ans d'enquête, et nous mène brillamment des salons d'apparat aux secrets des amitiés et des amours les plus solaires. C'est Barbara Hutton allant acheter un collier chez Bulgari pour remercier Dorothy Di Frasso de l'avoir invitée pendant un mois.. C'est le bandeau de diamants que porte la princesse Marie José de Belgique à l'occasion de son mariage. C'est le collier illuminant le cou de Sophia Loren aux yeux de biche. Ce sont les bracelets et les pendants d'oreille de rubis et de diamants acquis par la princesse Soraya en 1953-1954. La planète Bulgari étincelle, et Vincent Meylan sait en capter tous les feux, en racontant des personnages, comme Clare Bothe Luce (1903-1957), la première femme ambassadrice des Etats Unis. Mais comment oublier Elisabeth Taylor, à propos de laquelle Richard Burton co... Lire la suite .../...

Voir tous les posts

Dîners, cocktails & signatures

GALIGNANI, LE CHATEAU DES SONGES

Le 28 novembre dernier, je signai mon livre Versailles et la mode chez Galignani. Un moment rêvé et royal, au coeur de ce lieu sans lequel Paris ne serait pas Paris. Avec toute ma reconnaissance à Danielle Cillien Sabatier ppour cette magnifique vitrine consacrée à cette parution, avec une robe d'Alexis Mabille haute couture parmi les croquis signés Karl Lagerfeld, Christian Dior, Christian Lacroix. Photo: Andrane de Barry Lire la suite .../...

Voir tous les posts