PARR & SMITH PLAYTIME FOREVER

Oui, c'est une forme de résistance. Oui c'est dire non. Oui c'est voir la vie comme un film en technicolor. Oui c'est  faire de la plage un théâtre. Et du théâtre de la vie, une scène pure soie ou 100% coton. Un moment de happiness. Drôles, ils le sont, Martin Parr et Paul Smith, dont la collection capsule, présentée chez Dover Street Market et sur le site Paulsmith.com, fait éclore une palette dans un feu d'artifices d'images prêtes à tout dévaster. Le bon ton comme l'intolérance. La haine comme l'ennui. Oui ces boxers, ces drôles de dames à lunettes, ces roses, ces turquoises de Brit, ces bleu ciel de carte postale qui n'existent pas, mais sont vraisemblablement irréelles, improbables et tellement Mr Bean, sont des formidables antidotes à tout ce qui nous ralentit, nous retient, nous enfouit. Enjoy life. Célébrons la vie, comme un luxe. Une party, version Blake Edwards. Comme un rêve que d'autres veulent détruire. Comme une image à porter, comme un slogan qui se passe de manifeste et ensoleille tout sur son passage. Cheers. 

 

Lire la suite .../...

Voir tous les éditos

L'image du jour

LES ANNEES KENNEDY

Stan Wayman/Time & Life Pictures/Getty.. Une image extraite du livre "Superman débarque au supermarché", de Norman Mailer, que réédite Taschen. Ici, John Fitzgerald Kennedy en mars 1960 en visite dans une "high school". Lire la suite .../...

Voir tous les posts

L'expérience beauté

CHRISTOPHE ROBIN A NEW YORK

La star des coloristes à Manhattan, et oui, le voici qui vient d'inaugurer un pop up store à son image: cosy comme le boudoir du 16 rue Bachaumont, où l'on retrouve les produits cultes de la maison, comme la crème lavante au citron, icône depuis 1999. Congratulations ! Lire la suite .../...

Voir tous les posts

Saveurs & Ailleurs

LE ROYAL PALM EN MODE TURQUOISE ET OR

6h à Grand Baie.. Le soleil se lève au dessus du lagon. L'île Maurice en version panoramique et intimiste à la fois.C’est l’heure bleue, à peine interrompue par le pépiement des oiseaux au bec orange. Brise légère, heure idéale pour les nageurs qui filent dans l’onde en se saluant. Quelques bateaux de pêcheurs au loin. Et la lumière, déjà vive. A l’intérieur de chaque suite, tout est prévu pour que chaque hôte puisse s’éveiller et goûter le bonheur d’être comme seul au monde.Chaque matin, on découvre le fruit du jour livré sous une capeline de tulle..Au Royal Palm, fleuron du groupe Beachcomber, on prend son temps en attendant que les autres se réveillent. Il s'étire, heureux, affranchi de tout. Le sable est presque transparent, nettoyé, aspiré, filtré, par des hommes en chemise beige, les plagistes en chemise blanche, bermuda et casque assorti, étendent les grands draps de bain turquoise sur les paillottes.. Que le farniente commence.. Royalpalm.com Lire la suite .../...

Voir tous les posts

Mode

VALENTINO, TOUT LA HAUT

Et oui on adore, girly but sporty. Chic but cool. La nouvelle collection Croisière de Valentino exalte la vie en rose, sous toutes les latitudes. Une couleur de princesse pour cultiver l'art du voyage sous toutes les latitudes. Lire la suite .../...

Voir tous les posts

Interview Perchée

CLARISSE RIOU CHOUBRAC, BEAUTE ET COM, LES AFFINITES ELECTIVES

By Terry, Serge Lutens, Kiko, Massato, mais aussi le Byblos Saint Tropez, Le palace Merano Espace Henri Chenot ou le Per quaum Huvafen Fushi Maldives.. Des marques de beauté, d’art de vivre, des spas….Il y a son rire, il y a son regard, il y a cette passion nourrie d'expérience, de complicité avec tous ceux et toutes celles qu'elle défend en donnant au professionnalisme une dimension supplémentaire: celle du du coeur, de l'enthousiasme irréductible aux heures ouvrables. Clarisse Riou qui fête les 10 ans de son agence, décrypte les nouveaux codes de la communication, face à l’assaut du digital.
(Photo: Frédérique Renaut) Lire la suite .../...

Voir tous les posts

Instants précieux

LA NOUVELLE BRASSERIE DU DRUGSTORE

"Pourquoi une nouvelle Brasserie? Parce que le Publicisdrugstore est un lieu d'énergie, de mouvement. De nouveautés. On y rompt avec la routine, sans renoncer à son identité. Ses racines sont anglo-saxonnes, son esprit français" affirme Jacques Terzian, directeur général du Publicisdrugstore. Un lieu culte qui vient de réouvrir ses portes après quatre mois de travaux. Le décor, signé Tom Dixon, (marbre, cuir, suspensions boules de cuivre, esprit club), semble être là depuis toujours. On s'y sent naturellement bien, dans un clin d'oeil subtil du designer britannique aux années soixante dix, revisitées en version néo Mad Men. "Tout demain se trouve déjà au Drugstore..." annonçait un slogan visionnaire. En 2017, les magnifiques desserts (millefeuille à la vanille Bourbon, confit de fruits rouges, îles flottantes aux pralines roses...), voisinent avec des envies plus light comme le carpaccio d'ananas, ou l'avocat pilé au sésame grillé, et ce, au coeur d'une carte qui joue sur tous les sens. Du cru au cuit. De la baguette beurre au millefeuille signature. Du finger sandwich aux glaces maison. De l'iconique croque monsieur au tartare boeuf caviar. Le temps s'y réinvente dans l'audace et la création. Une manière pour un lieu mythique, emblématique et si parisien, de réaffirmer son ADN. Du petit déjeuner à l'after work, du tea time au dîner, les heures de la journée défilent en mode naturellement gourmand.. Pour s'en convaincre, il suffit de goûter aux classiques (de la César Salade au club sandwich avec ketchup maison), comme aux assiettes finger food, et au magistral boeuf Wagyu cuit magistralement par la brigade d'Eric Fréchon. Parisien? Drugstore? ou Healthy, avec power bowl (kiwi banane, amandes baies de goji, graines de chia....)? Le petit déjeuner annonce la couleur, de 12 à 24 euros.. Rendez vous dès 7h30 du matin. Pour chanter, comme dans la chanson de Joe Dassin, "Aux Champs Elysées... Au soleil sous la pluie, à midi ou à minuit...." photo @Y DERET Lire la suite .../...

Voir tous les posts

Dîners, cocktails & signatures

SIGNATURE DE LAURENCE BENAIM CHEZ GALIGNANI

Plus d'une centaine de personnes se sont retrouvées chez Galignani, célèbre librairie parisienne, pour fêter le lancement du livre "Jean Michel Frank, le chercheur de silence", de Laurence Benaïm, (Grasset). Ici, en photo, Danielle Cillien Sabatier (Galignani) et Charles Dantzig, éditeur, Grasset. De Frédéric Mitterrand à Nathalie Rykiel en passant par Véronique Nichanian, un moment parisien pour célébrer le décorateur issu de la grande bourgeoisie du seizième arrondissement, né pendant l'affaire Dreyfus, suicidé à New York en 1941, et dont l'influence se perpétue de manière ultra contemporaine, dans une quête d'épure et de vérité de la matière. Lire la suite .../...

Voir tous les posts