YVES SAINT LAURENT FOREVER

Yves Saint Laurent est l'homme qui a croisé le regard des femmes bien avant de les connaître, il est devenu leur regard. Il a été le premier sans doute à exprimer à travers son métier le désir sous toutes ses facettes, de la domination à la soumission, au delà des vieux clichés de l'érotisme. Tout chez lui relève de la sincérité comme de l'artifice, car irrigué par ce coeur rouge passion. Le rouge d'Yves Saint Laurent, ce n'était pas un red carpet par des créatures en noir qui se ressemblent toutes à force d'avoir été lissées, uniformisées, c'était le rideau de velours du théâtre de la nuit, c'étaient des baisers coquelicot qui laissaient des traces partout, sur les joues, sur les coupes de champagne, dans la tête. C'étaient ces fêtes sans selfie où chacun était à la possible démultiplication de lui même. Héros, héroïne donc, ange-démon, unique, mais de tous les siècles et de tous les sexes. YSL ou le royaume des  fantômes de la liberté, cris, chimères, caresses d'ombre, manchettes d'esclave et divines de la cinémathèque, vertiges des damnés.  Yves Saint Laurent demeure l'habilleur non répertorié des huis clos, soirées mystère et autres murder parties que facturent désormais les sociétés spécialisées dans l'organisation de jeux de rôles.  Il a lu dans le coeur des rousses, ses chastes déesses au buste d'éphèbe sont celles qu'il dessinait, adolescent à Oran, rêvant de ces créatures au "maquillage violent" apparues chez Dior, entre 1958 et 1960. Ses fauves, ses serpents, les yeux couleur d'abîme" extrait de la préface de la nouvelle édition du Yves Saint Laurent, par Laurence Benaïm, parution le 9 mai 2018. .

Lire la suite .../...

Voir tous les éditos

L'image du jour

FENTY PUMA BY RIHANNA

C'est l'image que Martin Parr aurait rêvé de réaliser. Du rose, du jaune, du vert. Quelque chose d'irréel, un camaïeu de pastels forts chewing gum, solarisation médiatique pour la star qui sous le soleil des sunlights de Coachella ne transpire pas, juste un influx de vitamines sous vide comme une sorte d'invitation à parfaire notre envie d'escalader les murs d'un nouveau Truman Show, vingt ans après la sortie du film mythique de Peter Weir Lire la suite .../...

Voir tous les posts

L'expérience beauté

LES PIERRES D'EXCELLENCE

Vert olive pour l'olivine, marron pour le quartz fumé, beige pour l'opale... Frédérique Dupuis Meignan a créé récemment ses trois spas parisiens sous le titre "Pierres d'Excellence". Entre la collection de soins sublimés par les produits Gemology, bourrés d'oligos-éléments, et les tisanes à froid "Detox", "énergisante", "apaisante", chaque moment devient ici une expérience. Dans les cabines spacieuses, le geste et l'attention deviennent les ultimes expressions d'un savoir faire associant l'oeil et la main. Parmi les soins premium, le Soin Ecrin de 90 minutes combine démaquillage, nettoyage, gommage, sérum, et l'étonnant massage aux pierres chaudes dont les gestes enveloppants régénèrent et redonnent de la fermeté au visage. A chacune d'adopter le produit qui convient le mieux à la texture de sa peau, Péridot anti stress, Saphir pour redensifier et retonifier, Rubis, riche en chrome pour réguler le taux de sébum. Un petit paradis minéral à découvrir au Champs de Mars, au coeur du Triangle d'or, et dans l'île Saint Louis.
Lespierresdexcellence.fr Lire la suite .../...

Voir tous les posts

Saveurs & Ailleurs

LA GRANDE TABLE MAROCAINE

On y pénètre comme dans un palais ou les maîtres d'hôtel en gandoura crème, le personnel féminin en cafetan aux reflets d'or s'imposent par la douceur de l'accueil. Au service d'exception, font écho la qualité des plats, des briouates d'épinard au méchoui avec une cuisson de trente six heures qui donne à l'agneau une tendresse craquante inouïe. Tajine de dorade royale aux olives mauves, légumes bio, soupe au potiron relevée de cannelle.. Chaque bouchée, chaque saveur, un voyage familier, chaque instant un moment rare, et les tables aux arabesques de métal, comme la porcelaine blanche semblent surgis d'un décor orientaliste, avec une volupté particulière. Au Royal Mansour, chef d'oeuvre architectural aux 53 riads, ayant nécessité la fine fleur des artisans de Marrakech, Fez, Essaouira, la gastronomie est une expérience s'ajoutant à toutes les autres. Sous la houlette de Yannick Alleno, la pastilla est un envol croustillant, le dessert signature aux flocons d'orange en apesanteur, est tout simplement un rêve. Royalmansour.com Lire la suite .../...

Voir tous les posts

Mode

H&M by MOSCHINO

Il aura suffi d'un post... Gigi Hadid et Jeremy Scott, ou l'intimité en live, et voilà que le big bang médiatique est en marche: rendez vous le 8 novembre prochain pour la collection H&M by Moschino, une collection signée par son directeur artistique Jeremy Scott Lire la suite .../...

Voir tous les posts

Interview Perchée

VINCENT SCARITO , PASSIONNEMENT

"What's in the fridge"? Sur son compte instagram, le compositeur interprète producteur de ce troisième album solo a placé son CD en évidence parmi les comestibles. Italien Bruxellois, ce épicurien romantique brouille les pistes, célébrant en mélodies bien frappées, et dans un chaud froids d'accords gipsy jazzy, sa quête d'absolu.
Comment est né le titre de cet album? "En jouant avec ma guitare, je cherchais quelque chose qui puisse épouser les accords qui de dessinaient et what s in the fridge est arrivé comme une mise en bouche assez immédiate et originale . Son pêché gourmand dans la vie? "la gourmandise".Des répulsions alimentaires et autres? "Je suis vegan depuis l’ âge de 28 ans et pour répondre plus précisément à la question, il ajoute, "les faux discours". Ce qui se périme le plus dans la vie? D'un coup de tête, il choisit: " les fleurs, le café". Ce qu'on devrait éviter de surgeler? "Le coeur, siège de l'amour probablement".
Photo: Mario Palmieri Lire la suite .../...

Voir tous les posts

Instants précieux

Les jeux de lumière de STEPHANIE DEYDIER

La collection "Rock Your Fingers" a été imaginée "pour remettre à l’honneur les bagues d'auriculaires en racontant une histoire se jouant sur deux doigts". Des bagues de charme comme des instantanés de lumière, pour apporter la joie au bout des doigts, par Stéphanie Deydier. Ce faisant, elle renouvelle l'esprit joaillier, en lui donnant une touche de légèreté, et d'insolence qui illuminent la tradition en la renouvelant. Lire la suite .../...

Voir tous les posts

Dîners, cocktails & signatures

RENE LACOSTE, MY NEW BOOK

Centrer la balle, trouver dans le jeu de fond de court l'admirable maîtrise qui fait de lui un champion. Ne jamais lâcher sa proie. Frapper fort, en "gifle". C'est à Forest Hills, lors de la finale du Championnat d'Amérique, en 1927, que René Lacoste démontre qu'il est le meilleur joueur du monde. Viendront d'autres succès, Wimbledon en 1928, Roland Garros en 1929. Avant le renoncement aux courts, pour cause de bronchite chronique. Et le début d'une autre histoire, de nombreux matches contre lui même: pour gagner, se réinventer, surprendre, se hâter lentement, chercher, encore et toujours. René Lacoste est un visionnaire: c'est en s'entraînant contre les murs de la maison familiale, qu'il a construit, en solitaire, sa propre légende. Adresse, réflexion, patience. Rendez vous en mai... Lire la suite .../...

Voir tous les posts